Toute l'actu en bref

Le président polonais Andrzej Duda (gauche) et le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann lors de la conférence de presse à l'issue de leur rencontre.

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

Le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann a reçu lundi à Berne son homologue polonais Andrzej Duda. Au coeur de leur rencontre: la politique européenne. Jacques de Watteville, négociateur en chef avec l'UE, était présent.

Les deux dirigeants ont abordé l'épineux dossier de la mise en oeuvre de l'initiative "contre l'immigration de masse". La délégation suisse a notamment expliqué au président polonais où en est le processus politique, indique un communiqué du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche.

Les conseillères fédérales Doris Leuthard et Simonetta Sommaruga ont pris part aux discussions. Car l'enjeu est de taille et le temps presse, le processus devant aboutir d'ici au mois de février 2017.

Pour rappel, le National est favorable à une application "légère" du texte de l'UDC. La commission du Conseil des Etats recommande quant à elle de durcir la proposition de la Chambre du peuple.

D'après la commission, les employeurs devraient être contraints à inviter à un entretien les candidats indigènes à un emploi et justifier ensuite un refus de les engager. Le Conseil des Etats se prononcera en décembre.

Partenaire économique

Les délégations ont aussi abordé les défis du franc fort, qui touchent de nombreuses familles polonaises ayant contracté des prêts en francs suisses. "Les deux parties ont convenu d'encourager un échange d'informations entre les banques centrales", précise le Département de Johann Schneider-Ammann.

De manière générale, Berne et Varsovie souhaitent intensifier leurs relations, "qu'elles n"ont cessé d"approfondir ces dernières années". La Pologne est devenue le partenaire économique le plus important de la Suisse en Europe centrale, souligne le Département de l'économie.

Le volume des échanges commerciaux s'"est élevé à 3,8 milliards de francs en 2015 et les investissements directs de la Suisse à 6 milliards de francs.

À l"issue des discussions, Johann Schneider-Ammann et Andrzej Duda ont également visité une entreprise dans la région de Berne, où ils se sont notamment entretenus avec des apprentis. Le président polonais s'est renseigné sur le système suisse de formation professionnelle duale.

sda-ats

 Toute l'actu en bref