Toute l'actu en bref

La Bourse suisse a clôturé en petite hausse au terme d'une séance calme (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a fini sur une note légèrement positive mercredi. Le Swiss Market Index (SMI) a ouvert dans le rouge avant de se reprendre petit à petit. Ce n'est que vers la fin de la séance que l'indice vedette a réussi le passage au vert pour gagner 0,2%.

Les courtiers ont parlé de séance calme, en l'absence d'informations en provenance des entreprises et de la macroéconomie. Le marché suisse est resté à la traîne des autres places européennes, en raison de la faiblesse des cours de ses poids lourds défensifs.

Fondamentalement, l'ambiance reste relativement bonne, ont expliqué les courtiers. On attendait la publication du Livre beige de la Fed en soirée et, jeudi la réunion de la Banque centrale européenne (BCE). Les attentes à l'égard de cette dernière sont plutôt élevées et le potentiel de déception est donc grand lui aussi.

Le SMI a fini en hausse de 0,2% à 8320,99 points. Le SLI a gagné 0,36% à 1265,32 points et le SPI 0,19% à 9045,49 points. Sur les 30 blue chips, 23 ont progressé, cinq reculé et Nestlé et Swisscom ont fini inchangés.

Parmi les gagnants du jour, on trouve surtout des valeurs qui ne font pas partie de celles qui affichent les meilleures performances depuis le début de l'année.

Credit Suisse en hausse

Credit Suisse, qui évoluait encore nettement en rouge en début de séance, a fini sur un gain de 1,6%. Fondamentalement, l'ambiance pour les financières est nettement meilleure ces dernières semaines et le titre CS en profitent le plus. La banque a nommé Brian Chin au poste de CEO Global Markets et membre de la direction avec effet immédiat, en remplacement de Timothy O'Hara.

Julius Baer a gagné 1,4%, alors qu'UBS (+0,1%) est resté un peu en retrait. La banque pourrait supprimer 20% à 30% des 5000 emplois qu'elle compte à Londres, a dit le directeur général Sergio Ermotti à un média asiatique.

Quelques valeurs sensibles à la conjoncture comme LafargeHolcim (+1,6%), Givaudan (+0,9%) et Sika (+0,7%) ont aussi eu le vent en poupe. Swatch (+0,8%) avait entamé la séance en net recul après une étude sectorielle de Barclays. Richemont a gagné 0,3%. La banque britannique a réduit recommandation et objectif de cours tant pour l'une que pour l'autre, en raison des doutes croissants à l'égard du marché des montres de luxe.

Parmi les perdants, Sonova (-0,7%) a pris la lanterne rouge.

Roche pèse

Roche (-0,3%) a pesé sur l'indice vedette, sans information spécifique. Fondamentalement, les investisseurs se montrent un peu plus critiques à l'égard des pharma ces derniers temps. On attend aussi la vente par Novartis (+0,3%) de son paquet d'actions au porteur Roche. Actelion, Lonza et Aryzta ont fini juste dans le rouge.

Sur le marché élargi, Dorma+Kaba a chuté de 7,9% après les chiffres 2015/2016, décevants. Leclanché a cédé 4,5% après ses chiffres semestriels, toujours en rouge.

EFG International a perdu 1,6%. Le gestionnaire de fortune s'est séparé d'un des membres de son équipe dirigeante, Daniel Furtwängler, un an à peine après son engagement, selon un article de presse. Sans information spécifique, Cassiopea a gagné 3,8%, Basilea 2,9%, Gurit 2,5%, Logitech 2,4% et Leonteq 2,1%.

sda-ats

 Toute l'actu en bref