Toute l'actu en bref

Les montres classiques continuent d'attirer davantage les jeunes (archives).

KEYSTONE/WALTER BIERI

(sda-ats)

La montre connectée ne cartonne pas chez les jeunes de 16 à 25 ans. Ils restent pour la plupart attachés à leur cadran traditionnel, révèle un sondage dévoilé mardi à Genève au début du salon international EPHJ-EPMT-SMT.

Plus de 60% d'entre eux utilisent souvent des montres classiques, souligne cette étude pour les 15 ans de la rencontre de l'environnement professionnel horlogerie-joaillerie (EPHJ), l'environnement professionnel micro-technologies (EPMT) et des technologies médicales (SMT). La montre connectée et le bracelet connecté ne sont évoqués que par 9% des personnes interrogées.

Toutefois, le téléphone portable est cité dans plus de 95% des cas et l'horloge dans plus de 70%. La montre connectée n'attire que 20% des jeunes et seuls 10% déclarent probable qu'ils en obtiennent une dans les deux prochaines années. Ils sont 22% à plus long terme.

Les Romands sont davantage attachés à leur montre classique que les Alémaniques. A valeur égale, plus de trois quarts des jeunes Suisses choisiraient une montre classique. Parmi ceux qui sont intéressés, un tiers mentionne la connexion avec un smartphone ou d'autres appareils.

Montre suisse privilégiée

Plus de 60% évoquent la Chine comme fabricant de montres connectées. Devant les Etats-Unis à 15% et la Suisse à un peu plus de 10%. Et 70% affirment qu'ils préféreraient une montre connectée suisse que d'un autre pays.

Parmi les autres enseignements, 70% portent au moins occasionnellement une montre. Les Romands plus régulièrement que les Alémaniques.

Et les jeunes Suisses possèdent en moyenne 2,5 cadrans. Ces montres valent en moyenne plus de 740 francs, mais ce chiffre est impacté par ceux qui en possèdent à plusieurs dizaines de milliers de francs. Au total, 58% sont inférieures à 500 francs et 6% supérieures à 1000 francs.

Dans l'absolu, 45% investiraient au maximum de 200 à 500 francs pour une montre. Et 35% estiment probable une telle dépense dans les deux prochaines années.

Swatch ciblée

Swatch devance Rolex parmi les marques les plus connues, les plus utilisées et les plus appréciées. Les jeunes Romands aiment les belles montres.

La couleur et la silhouette d'une montre sont les plus importantes, pour 70% des jeunes. Devant la matière et la taille, à 60%, et la fabrication, à 40%. Moins d'un tiers s'intéresse aux nouveautés horlogères. Les Romands sont deux fois plus nombreux au total sur cette question que les Alémaniques.

Les montres n'arrivent également qu'au quatrième rang des valeurs suisses auxquelles les jeunes sont les plus attachés. Au total, plus d'un quart des jeunes se disent intéressés par le domaine de l'horlogerie et des micro-technologies. Et 5% sont même particulièrement intéressés.

Le sondage a été réalisé du 1er au 9 février dernier par l'institut MIS Trend auprès d'un peu plus d'un millier de jeunes de 16 à 25 ans. Parmi eux figurent plus de 470 Romands et 549 Alémaniques. La marge d'erreur est de 3,1%.

Le salon EPHJ-EPMT-SMT rassemble jusqu'à vendredi plus de 880 exposants en provenance de 13 pays. Il constitue la plus grande réunion en Suisse sur les technologies médicales. Plus de 280 entreprises présentes sont actives dans ce domaine.

sda-ats

 Toute l'actu en bref