Toute l'actu en bref

Martin Bäumle, président du PVL, a présenté le Lab, un instrument visant à mieux impliquer la base.

KEYSTONE/MANUEL LOPEZ

(sda-ats)

L'assemblée des délégués vert'libéraux, réunis samedi à Bienne (BE), s'est prononcée nettement contre l'initiative de la gauche AVSplus, soumise au peuple le 25 septembre. Ce texte ne permet pas d'assurer l'avenir de l'AVS.

L'initiative aboutit exactement à l'inverse, au détriment des générations futures, écrit le Parti vert'libéral (PVL) dans un communiqué. Les délégués n'ont pas eu de doutes: par 105 voix contre 6, ils recommandent le non.

Le parti s'était déjà prononcé en début d'année sur les deux autres objets. Par 77 voix contre 4, il a donné son soutien à l'initiative "Economie verte" pour une économie fondée sur une gestion efficace des ressources. Les délégués ont laissé la liberté de vote sur la loi sur les services de renseignement.

Sortie du nucléaire

Les délégués se sont par ailleurs positionnés sur la votation de novembre prochain: par 111 voix sans opposition, ils soutiennent l'initiative "Sortir du nucléaire". Le PVL s'en tient à son credo "safety first".

"Après la décision du Parlement contre un concept d'exploitation à long terme des centrales, le texte des Verts est la seule voie qui tienne compte de ce principe", a déclaré le président Martin Bäumle.

Labo vert'libéral

Lors de l'assemblée, la présidence a présenté son "PVL Lab", un think tank qui a pour vocation d'éveiller l'esprit d'initiative en politique et de créer un terrain propice aux solutions novatrices.

"Avec ce laboratoire d'idées, nous empruntons une nouvelle voie dans la politique suisse", a indiqué Kathrin Bertschy qui dirige le projet. Le labo PVL est ouvert à tous ceux qui souhaitent contribuer à une Suisse libérale et progressive. Il s'agit ainsi de mieux impliquer les militants vert'libéraux.

sda-ats

 Toute l'actu en bref