Aller directement au contenu
Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]
Live blog

Journée historique au Saint-Gothard

Le 1er juin 2016 marque l'inauguration du tunnel de base du Saint-Gothard, le plus long du monde avec ses 57 km. Un moment historique que vous pouvez revivre sur le liveblog de swissinfo.ch.

16:30

En attendant le mois de décembre

Le prochain rendez-vous pour les passionnés du Saint-Gothard et de chemin de fer en général est fixé aux 4 et 5 juin. Une grande fête populaire aura lieu aux deux portails d’entrée du tunnel. Elle devrait attirer des dizaines de milliers de visiteurs.

L’occasion de découvrir l’histoire et le fonctionnement du tunnel, de visiter les centres d’entretien et les services d’urgence des chemins de fer fédéraux (CFF), d’accéder aux halls dédiés à la mobilité du futur et de participer à de nombreuses activités. 

Pour voyager dans le plus long tunnel du monde, il faudra toutefois s’armer d’un peu de patience. Les CFF ont mis en place un train spécial pour le public, surnommé «Gottardino», qui circulera (tous les jours excepté le lundi) entre Flüelen, dans le canton d’Uri, et Biasca, au Tessin, d’août à septembre.

Ce ne sera cependant qu’à la fin de l’année, plus précisément le 11 décembre, date de l’entrée en vigueur du nouvel horaire ferroviaire, que le tunnel de base sera ouvert au trafic régulier. Grâce au nouveau tube, le voyage en train sur l’axe nord-sud sera réduit d’une demi-heure. 

16:20

Le ruban est coupé

Le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann a coupé le ruban du tunnel du Gothard. Il était accompagné sur scène notamment par les présidents des Chambres fédérales Christa Markwalder et Raphaël Comte et des présidents des gouvernements uranais et tessinois. La fanfare militaire a ensuite fait résonner l'hymne suisse, toute l'assemblée étant debout. L'ouvrage a été officiellement remis aux Chemins de fer fédéraux (CFF) par la Confédération. 

 (Keystone)
(Keystone)

15:10

«C’est en Suisse que le rêve européen a trouvé sa réalité»

Par Olivier Pauchard, à l'entrée sud du Gothard

Lors de la partie officielle, François Hollande a chaleureusement salué l’ouverture du nouveau tunnel ferroviaire du Gothard. Pour le président de la République française, la Suisse peut être fière de ce qu’elle a réalisé.

 (Reuters)
(Reuters)

«La France, qui a toujours pour les grands ouvrages technologiques une admiration, aujourd’hui – et c’est rare – s’incline devant la Suisse», a déclaré François Hollande. Avec une pointe d’humour et d’autodérision, en faisant allusion aux grèves qui touchent actuellement son pays, il a ajouté: «Dans ce tunnel, vous faites rouler les trains à 200 km/h, ce qui ces temps, en France, est aussi une performance».

Sur un plan plus politique, le président de la République a rappelé que la vocation des grands ouvrages était de rapprocher les peuples. «Les grands travaux ont toujours une symbolique d’ouverture, de liberté. La Suisse a tracé bien plus qu’un tunnel. Elle a ouvert une voie pour l’avenir de l’Europe. Aujourd’hui, c’est en Suisse que le rêve européen a trouvé sa réalité».

14:50

Le rappel des moments forts de la journée


14:40

Un marketing «de rêve»

Par Olivier Pauchard, à l'entrée sud du Gothard

Cette inauguration du tunnel du Gothard est une chance incroyable pour la promotion de l’image de la Suisse. Cet avis, c’est celui de Nicolas Bideau, patron de Présence Suisse, l’organisme précisément en charge de cette promotion.

«Cette journée est vraiment un rêve de marketing. Tout le monde parle positivement de la Suisse. Cela prend aux tripes et j’ai un peu l’impression de vivre l’Histoire. Ces grands travaux d’infrastructure sont essentiels pour la Suisse et son rayonnement à l’étranger», s’émeut Nicolas Bideau.


14:15

Merkel et Renzi félicitent la Suisse

A bord du train qui les amenait vers le Tessin à travers le tunnel de base du Gothard, Angela Merkel et Matteo Renzi ont exprimé leur reconnaissance envers la Suisse pour son engagement en faveur de la mobilité européenne.

«C'est une impression merveilleuse, surtout si l'on pense que nous sommes sous plus de 2000 mètres de roche. Mais je me sens en sécurité», a déclaré Angela Merkel à la RTS. La chancelière allemande a félicité la Suisse pour la ponctualité avec laquelle elle a pu ouvrir le tunnel, et son respect du budget.

Matteo Renzi a quant à lui mis en avant un ouvrage fondamental, essentiel, «une voie qui sera utile non seulement à la Suisse, mais à tout le continent». Le Premier ministre italien a remercié la Confédération pour tout le travail effectué. Insistant sur la valeur symbolique de l'ouvrage, il a vu dans le tunnel de base du Gothard un beau signal unificateur.

Heureux de ce que la mobilité en Europe progresse, les leaders allemand et italien ont tous deux souligné qu'il restait encore du travail, en Allemagne comme en Italie, pour achever les voies d'accès au tunnel. «Nous sommes en retard», a admis la chancelière. Ils ont cependant assuré que tout était mis en oeuvre pour terminer ces chantiers au plus vite.

«En France, nous sommes toujours fascinés par les trains et les tunnels», a quant à lui déclaré François Hollande, également interviewé dans le train. «Je viens insister sur le rôle économique et touristique que va jouer ce tunnel, c'est une grande aventure européenne (...). La Suisse montre qu'elle est capable de relier l'Europe», a ajouté le président français.

13:30

Merkel, Hollande et Renzi sur place

Par Luigi Jorio, à l'entrée nord du tunnel du Gothard

Angela Merkel, Matteo Renzi et François Hollande sont arrivés pour la cérémonie d'inauguration du tunnel de base du Gothard. Le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann les a accueillis à tour de rôle à l'entrée nord de la galerie à Rynächt. 

 (Keystone)
(Keystone)

Le président du Conseil italien Matteo Renzi a été le premier à faire l'accolade en français au Bernois. Il a été suivi de la chancelière allemande, puis du président français Hollande qui a qualifié au passage le tunnel du commentaire «bel ouvrage».

 (AFP)
(AFP)

Après avoir été accueillis par le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann, ils sont montés à bord du train qui les conduira à Pollegio, de l’autre côté du tunnel. 

 (AFP)
(AFP)


13:15

Les deux trains sont arrivés

Les deux premiers trains ayant franchi le tunnel de base du Gothard sont arrivés à bon port à 12h50. Les passagers, de simples citoyens tirés au sort lors d'un concours, ont été reçus par des applaudissements et autres manifestations de joie. L'un était parti du sud, l'autre du nord.

 (Reuters)
(Reuters)


13:00

Danse au nord

Par Luigi Jorio, à l'entrée nord du Gothard

 (Reuters)
(Reuters)

Après le discours officiel du président de la Confédération Johann Schneider-Ammann, l’association Portal Kunst 57 a présenté son spectacle «Sacre du Gothard», sous la direction du célèbre réalisateur Volker Hesse. Près de 350 artistes et acrobates ont investi le pavillon central de Rynächt, dans une ambiance de jeux de lumière et de bruits assourdissants. Une impression de ce que pouvait être le tunnel lors des travaux d’excavation. 


12:45

Un grand pas pour la Suisse et ses voisins

Par Christian Raaflaub, à l'entrée nord du Gothard

«Aujourd’hui est un jour historique pour notre pays. Le tunnel de base du Saint-Gothard est l’œuvre du siècle, à laquelle ont participé plusieurs générations. Cela nous remplit tous de fierté. Accomplir une telle œuvre ne tient pas de l’évidence», affirme le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann au cours de la cérémonie d’inauguration officielle du nouveau tunnel à Rynächt.

«Le tunnel de base du Saint-Gothard représente une connexion plus rapide à travers les Alpes et rapproche le sud du nord. C’est un grand pas pour la Suisse et également pour les gens dans les pays limitrophes. Nous rapprochons la population et l’économie. Le XXIe siècle peut encore être le siècle de l’Europe». 


12:15

Les discours officiels

Par Olivier Pauchard, à l'entrée sud du Gothard

L'inauguration proprement dite commence avec les discours de la ministre des Transports Doris Leuthard au Sud et du ministre de l'Economie Johann Schneider-Amman au Nord.

Les deux ministres insistent sur le côté rassembleur du nouveau tunnel et sur son importance pour l'Europe, du Portugal à la Pologne.

A noter également que la quasi-totalité du Parlement fédéral est présent pour cette journée historique. 

 (swissinfo.ch)
(swissinfo.ch)


12:10

Une ministre particulièrement émue

Par Olivier Pauchard et Daniele Mariani, à l'entrée sud du Gothard

Au cours d’une petite conférence de presse improvisée, la ministre des Transports Doris Leuthard a souligné à quel point la Suisse pouvait être fière d’avoir réalisé une œuvre aussi colossale et importante.

Une émotion non feinte, puisque dans l’interview accordée à swissinfo.ch (en italien), on peut découvrir une Doris Leuthard au bord des larmes. 


12:00

Un saut quantique aux yeux d'Adolf Ogi

Par Christian Raaflaub, à l’entrée nord du Gothard

Devant la halle des Fêtes, nous rencontrons Adolf Ogi, l’ancien ministre des Transports helvétiques, qui a beaucoup oeuvré en faveur de la réalisation du tunnel de base du Gothard. «Cet ouvrage est un acte solidaire de la population suisse pour protéger les Alpes. Il marque un saut quantique vers une nouvelle politique des transports plus respectueuse de l’environnement. Et c’est un grand jour pour tous ceux qui ont travaillé à sa réalisation», affirme-t-il à swissinfo.ch.

 (swissinfo.ch)
(swissinfo.ch)

«Pour l’Europe, cette date marque l’entame d’une nouvelle politique des transports. La Suisse répond ainsi aux accords internationaux qui ont été signés de ma main en 1992 dans le cadre de la politique de transfert des marchandises de la route au rail. L’Allemagne et l’Italie doivent encore se mettre à l’ouvrage. Mais de notre côté, nous n’avons pas tout achevé non plus. Le Gothard est la première pierre majeure de cet édifice. De nouvelles étapes de modernisation doivent désormais être mises en œuvre en Suisse également.»

11:30

Des emplois pour l’Europe

Par Luigi Jorio, à l'entrée nord du Gothard

Lors d’une rencontre avec des journalistes avant l’inauguration officielle du tunnel, le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann se félicite de la présence de quatre chefs d’Etat et de gouvernement. «Il sera ainsi plus facile de leur envoyer un message clair», souligne-t-il.

 (swissinfo.ch)
(swissinfo.ch)

Grâce à une connexion plus rapide avec les ports de Rotterdam et de Gênes, le nouveau tunnel du Saint-Gothard «créera certainement des emplois», soutient Johann Schneider-Ammann. Le chômage est en effet l’un des problèmes majeurs auquels est aujourd’hui confrontée l’Europe. «Je pense que ce tunnel donnera une impulsion. Pas immédiatement, mais au cours des prochaines années et décennies. Dans ce sens, le tunnel a déjà atteint son objectif». 

11:10

La ministre des Transports sur place

Par Olivier Pauchard, à l'entrée sud du Gothard

La ministre des Transports Doris Leuthard très entourée lors de son arrivée à Pollegio, à l'entrée sud du tunnel de base du Gothard.

 (swissinfo.ch)
(swissinfo.ch)


10:45

Le Gothard béni solennellement

Plongés dans le tunnel à deux kilomètres de la lumière du jour et à quelques mètres du tunnel de base, au milieu des parois de béton gris des galeries, les religieux ont béni le tunnel de base aux premières heures de mercredi. A la lumière de quelques projecteurs, un père, une femme pasteur, un imam et un rabbin ont prié pour les voyageurs et les ouvriers.

 (Reuters)
(Reuters)

La cérémonie religieuse n'a pas eu lieu dans le tunnel même pour des raisons de sécurité, mais dans une galerie annexe d'une dizaine de mètres avec une voie ferrée au milieu. Elle s'est déroulée sans public et sans musique.

«Bénis tous ceux qui vont emprunter ce tunnel comme ceux qui y travaillent», a déclaré en italien la pasteure Simona Rauch. Elle a rendu hommage aux neuf ouvriers décédés lors de la construction de l'ouvrage.

Le rabbin Marcel Ebel de Zurich et l'imam Bekim Alimi de Wil ont également prononcé quelques mots sur le nouveau tronçon. Le juif a prié Dieu de nous ménager un chemin pacifique et sans danger afin d'arriver au but sain et sauf. Le musulman a prié Allah pour la sécurité et la fraternité.

Les personnes sans confession, toujours plus nombreuses en Suisse, étaient représentées par Pieter Zeilstra, chef de la division Sécurité de l'Office fédéral des transports. «Le tunnel du Gothard permet de rapprocher le nord du sud, et pas seulement géographiquement», a-t-il relevé.

Martin Werlen, l'ancien abbé d'Einsiedeln et grand amateur de voyage en train, a conçu cette cérémonie interreligieuse. Une façon de dire aux représentants des différentes religions de s'inspirer du tunnel pour se rapprocher. Dans un premier temps, il avait oublié les protestants pour cette cérémonie. Détail corrigé à la dernière minute. En revanche, le père n'avait sans doute pas prévu de bénir une deuxième fois le tunnel pour les besoins des cameramen.

10:35

Le grand show peut commencer

Par Olivier Pauchard, à l'entrée sud du Gothard

A côté des forces de sécurité, l’autre grand groupe présent sur le site est la corporation des journalistes.

 (swissinfo.ch)
(swissinfo.ch)

Pas de doute: cette journée sera particulièrement bien couverte par les médias. Ce matin, à 08h00 déjà, des journalistes de la radio tessinoise assuraient un direct depuis la gare de Bellinzone. Et ici, sur le site même, quelques journalistes assurent déjà des directs à la télévision, même si rien de concret ne se passe encore.

Quant aux autres, ils se préparent pour le grand show.

10:00

Quand le Gothard prend des airs d’aéroport

Par Olivier Pauchard, à l'entrée sud du Gothard

La première chose qui frappe en arrivant à l’accès sud du Gothard, c’est l’impressionnant dispositif de sécurité. Armée, police cantonale tessinoise, sécurité privée: toutes les forces de sécurité semblent s’être données rendez-vous à Pollegio. C’est presque à se demander s’il reste encore des policiers ailleurs dans le canton…

 (swissinfo.ch)
(swissinfo.ch)

Même les chiens sont de la partie. De deux camionnettes émanent des aboiements nerveux. Il s’agit des troupes cynologiques de l’armée.

Mais il ne s’agit pas que de figuration. Il faut réellement montrer patte blanche pour accéder au site où se dérouleront les cérémonies. Outre la présentation d’une carte d’identité, il faut encore faire passer ses affaires et soi-même à travers un détecteur de métal.

Bref, aujourd’hui, l’accès au tunnel ferroviaire ressemble à s’y méprendre à l’accès d’un aéroport.

 (swissinfo.ch)
(swissinfo.ch)


09:00

A bord du premier train

Parmi les moments les plus attendus de la cérémonie, le passage des premiers trains - un en provenance du nord et un du sud - dans la galerie. A bord, 1000 représentants de la population suisse choisis au hasard. Plus de 140'000 personnes ont participé au tirage au sort pour l’attribution des places. 


08:00

Plus de mille invités

La cérémonie d’inauguration se déroule simultanément aux deux entrées du tunnel: Rynächt/Erstfeld au nord et Pollegio/Biasca au sud. Un événement pour lequel le gouvernement fédéral a investi 8 millions de francs.

De nombreuses personnalités suisses et étrangères y prendront part. Outre les sept ministres du gouvernement suisse, dont le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann, et quasiment tous les députés du parlement national, sont attendus les chefs d’Etat et de gouvernement des pays limitrophes. Parmi eux, le premier ministre italien Matteo Renzi, la chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande.

Le président du Conseil européen Donald Tusk, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et le président du parlement européen Martin Schulz seront en revanche absents. Au total, près de 1100 invités et 300 journalistes sont attendus pour cette cérémonie.

 (swissinfo.ch)
(swissinfo.ch)

07:00

Les yeux rivés vers le Saint-Gothard

Après une attente de 17 ans – les travaux d’excavation ont officiellement débuté en novembre 1999 – le grand moment est enfin arrivé: la galerie de base du Saint-Gothard est inaugurée ce 1er juin 2016.