Aller directement au contenu
Changing Rio
Chargement
Un article de

Jeux olympiques d'été de 2016

La métamorphose de Rio

Michael von Graffenried

«La pierre angulaire du projet olympique était cette transformation urbaine que Rio de Janeiro n’avait plus connue depuis des décennies.»

Christophe Vauthey, consul général adjoint de Suisse

Rio de Janeiro en année olympique. Une ville en plein bouleversement. Une première photo s’attarde sur des éléments préfabriqués en béton pour les nouvelles lignes de métro. Car il ne suffit pas de construire des installations sportives. Il faut équiper toute la ville de nouvelles voies de transport souterraines ou de surface. Il s’agit non seulement d’acheminer les visiteurs et les participants aux Jeux, mais surtout de rapprocher les quelque 12 millions d’habitants de cette mégalopole. À l’abandon, le quartier du port a été ramené à la vie et le port lui-même réhabilité pour transformer Rio en centre culturel et d’affaires. La ville devrait rayonner de toute la force et la beauté qui faisaient sa célébrité avant 1960, lorsqu’elle était encore la capitale du Brésil. Dans les favelas, une vaste politique dite de « pacification » a été mise en œuvre pour en finir avec l’image de la « Cidade Partida », la ville séparée entre riches et pauvres. Pendant longtemps Rio a été le symbole de l’injustice sociale. La métropole brésilienne sortira-t-elle grande gagnante des Jeux olympiques, en ville moderne et harmonieuse ? Ou ne nous souviendrons-nous que du grand événement international mais sans que rien n’ait vraiment changé ? Le photographe Michael von Graffenried a pris le prétexte de ce grand bouleversement pour concentrer son regard sur la mégalopole. Le résultat, fascinant, ce sont de grandes photographies panoramiques recto verso de Rio de Janeiro à l’heure zéro.

Le livre

 (www.mvgphoto.com)
 (www.mvgphoto.com)
 (www.mvgphoto.com)

Usain Bolt, sprinter jamaïcain

«Je pense qu’il n’y a rien de plus que je puisse faire pour prouver que je suis un excellent athlète. Mais je pense que si je veux être au niveau de Pelé, d’Ali et de tous ces gars-là, je dois défendre mes titres au moins une fois encore et faire quelque chose que personne n’avait fait auparavant. C’est mon intention et c’est ce que je ferai au Brésil.»

 (www.mvgphoto.com)

Thomas Bach, président du Comité international olympique

«Il y a un fort soutien aux Jeux olympiques du Brésil et nous sommes dans l’expectative de travailler avec le nouveau gouvernement pour réaliser des olympiades réussies à Rio.» 


 (© Michael von Graffenried, www.mvgphoto.com)

Dilma Rousseff, présidente destituée du Brésil

«Je serai très triste, car nous avons fait, je pense, un très bon travail. J’aimerais beaucoup participer à ces Jeux que j’ai contribué à mettre sur pied à partir du moment où nous avons accepté cette responsabilité.» 

 (www.mvgphoto.com)
 (© Michael von Graffenried, www.mvgphoto.com)
 (www.mvgphoto.com)

Alvaro Dias, sénateur du PSDB

«S’il n’y a pas de plan B, ce n’est pas notre problème. Le problème du Brésil est de préserver ses ressources, l’argent public, d’établir des priorités. Nous ne pouvons pas nous permettre le luxe de faire une fête à laquelle le peuple n’a pas été convié.»

 (www.mvgphoto.com)
 (© Michael von Graffenried, www.mvgphoto.com)
 (© Michael von Graffenried, www.mvgphoto.com)

The Guardian

«A 100 jours des Jeux olympiques, Rio de Janeiro entre dans la dernière ligne droite en ressemblant plus à une république bananière classique qu’à une économie émergente moderne sur le point d’assumer sa place parmi les meilleures du monde.»

 (www.mvgphoto.com)

Pau Gasol, joueur de basketball de NBA et de l'équipe d'Espagne

«J’envisage de ne pas aller à Rio de Janeiro en août en raison du virus zika.»

 (www.mvgphoto.com)
 (www.mvgphoto.com)
 (www.mvgphoto.com)

André Regli, ambassadeur de Suisse au Brésil

«Les Jeux olympiques donneront une bouffée d’oxygène au peuple brésilien dans cette situation économique difficile.»

 (www.mvgphoto.com)

Luiz Inácio Lula da Silva, ancien président du Brésil

«Notre heure est arrivée. Elle est arrivée! Parmi les dix principales économies mondiales, le Brésil est le seul pays qui n’a pas accueilli les Jeux olympiques et paralympiques.»

 (www.mvgphoto.com)

Edouardo Paes, maire de Rio de Janeiro

«Les Jeux olympiques ont toujours signifié pour nous une opportunité de transformer notre ville.» 

 (www.mvgphoto.com)

Christophe Vauthey, consul général adjoint de Suisse

«La pierre angulaire du projet olympique était cette transformation urbaine que Rio de Janeiro n’avait plus connue depuis des décennies.»

 (www.mvgphoto.com)

John Coates, vice-président du Comité international olympique

«C’est la pire préparation que j’ai vécue. Nous sommes très préoccupés. Ils ne sont pas prêts dans beaucoup de domaines. A Athènes, nous avions dû faire face à un gouvernement et quelques responsables municipaux. A Rio, il existe trois sphères gouvernementales.»


 (© Michael von Graffenried, www.mvgphoto.com)

Photographe

Michael von Graffenried, www.mvgphoto.com

Production

Thomas Kern
Felipe Schärer Diem