Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Naissances Un nouveau baby-boom se profile en Suisse

Le taux de fécondité en Suisse est passé de 1,38 enfant par femme au début des années 2000 à 1,54 en 2015. Un record, puisque le nombre de naissances n’avait pas été aussi élevé depuis 23 ans. 



Les naissances en Suisse augmentent à nouveau. 

Les naissances en Suisse augmentent à nouveau. 

(Keystone)

86'559 bébés sont nés en Suisse en 2015, un record depuis 23 ans, indique le journal dominical alémanique Schweiz am Sonntag citant les données de l’Office fédéral de la statistique (OFS). Cela signifie que chaque femme a 1,54 enfant au lieu de 1,38 en 2001. 

(1)

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une tendance à la hausse qui pourrait se poursuivre et atteindre en Suisse le taux de 1,8 enfant par femme dans les décennies à venir, pronostique le sociologue spécialiste de la famille François Höpflinger, de l'Université de Zurich. Elle s'explique par le fait que les filles de la génération des «baby-boomers» sont désormais en âge de procréer. 

Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Evolution du nombre de naissances

François Höpflinger relève aussi le besoin de se concentrer sur la famille dans un contexte global d’incertitude: «Dans un monde rempli d’incertitudes, qui avance très vite, la famille devient une sorte d’île. Les valeurs traditionnelles deviennent plus importantes.»

Au niveau européen, la Norvège figure en tête du classement avec 1,7 enfant par femme, alors que la Suisse se situe dans le bas du classement.

Une situation qui s’explique par la politique nataliste peu incitative de la Suisse, selon le professeur de démographie à l’Université de Genève Philippe Wanner: «Les pays qui comptent deux enfants par femme sont des pays qui offrent peut-être 45 semaines de congé maternité, qui offrent une place en crèche à l'ensemble des enfants, un retour au marché du travail qui est garanti, etc.»

Le partage des tâches joue également un rôle central, un domaine dans lequel les Suisses ne font pas figure de bons élèves. 

(3)

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 23.10.2016)

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×