Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Nouveau billet de mille Éloge de l’argent: d’où que Tu viennes, Tu es le bienvenu

La Banque nationale suisse présente mardi le nouveau billet de mille francs. Cet événement montre que l’argent se présente sous des aspects variables. Déclaration d’amour à une création aux multiples visages qui s’avère mille fois plus belle qu’on le pense.

Mon cher Argent,

Je T’aime quand pour moi Tu deviens un café. Je T’aime quand Tu m’ouvres les portes d’un spectacle. Et je T’aime quand Tu Te transformes en un bouquet de fleurs.

Je me souviens très bien de notre première rencontre: j’avais cinq ans et Tu étais une pièce de monnaie datant de 1879. Mais cette différence d’âge ne constituait pas un obstacle. Je T’ai aimé pour ce que Tu étais: une valeur en soi et une richesse pour moi.

Quelques années plus tard: 1998. Une nouvelle série de billets de banque. Je réalisai pour la première fois que Toi aussi, l’argent, tu pouvais changer. Mais Tu n’as rien perdu de Ton prestige pour moi. J’ai accepté Tes nouveaux visages. Je n’ai pas cessé de T’aimer.

Puis j’ai grandi. L’envie de T’échanger, mon cher argent, s’est renforcée. Au début, les séparations étaient difficiles, mais maintenant j’en ai l’habitude. Je sais que je T’aide à accomplir Ta vocation. Je T’aimais encore, cher argent, mais d’un amour différent. Un Giacometti en poche pour sortir le soir.

À la même époque j’ai ouvert mon premier compte en banque. Tu m’es alors apparu pour la première fois sous la forme d’un extrait de compte, des chiffres imprimés sur un bout de papier. J’ai alors bien senti que Tu n’étais plus le même. Mais il a fallu que j’étudie la politique monétaire pour que j’en aie la certitude. Contrairement à l’argent liquide, Tu ne viens pas de la Banque nationale.  Mon cher avoir en banque, Tu étais la création de la Banque cantonale des Grisons.

J’ai alors passé toujours plus de temps avec Toi, mon cher argent scriptural. Un clic sur internet suffisait pour commander et payer un nouveau jeu vidéo. Et j’ai également eu affaire avec Toi dans mon travail lorsque j’étais responsable du versement de prestations d’assurance. Et Tu étais alors certainement un réconfort lorsque je T’envoyais sur le compte en banque d’une famille dans le besoin.

Est-ce que les anciens billets doivent perdre toute valeur?

Le Conseil national débattra jeudi de la révision partielle de la loi fédérale sur l’unité monétaire et les moyens de paiement. Le gouvernement propose que le délai de 20 ans pour échanger les anciens billets de banque émis après 1976 soit supprimée et que leurs détenteurs puissent continuer à le faire sans limite dans le temps.

Selon la loi actuelle, la Banque nationale suisse (BNS) est obligée de reprendre et d’échanger à leur valeur nominale pendant vingt ans les billets qu’elle a rappelés. Le délai pour la 6e série qui a été remplacée dans les années 90 échoit au 30 avril 2020.

En novembre 2018, le Conseil des États avait refusé de supprimer cette limite. Si la Chambre basse confirme la décision de la Chambre haute, le projet du Conseil fédéral sera définitivement enterré.

Fin de l'infobox

Peu importe qui T’avait engendré, peu importe d’où Tu venais: Tu étais le bienvenu partout.

J’ai fait connaissance avec Tes proches lors de mon voyage autour du monde. En 2008, au comble de la crise économique, je me trouvais aux États-Unis. Combien à ce moment-là on Te désirait. À quel prix je pouvais Te vendre, précieux franc suisse! En l’espace de quelques jours seulement sur Times Square, j’ai reçu pour Toi presque deux fois plus de châtaignes grillées.

Argent, je T’ai aussi aimé lorsque Tu m’es apparu sous la forme d’une carte de crédit. Tu étais masqué, mais je savais bien que c’était Toi. Tu n’avais ni père ni mère. Tu venais quand je le voulais. Mes achats Te donnaient vie. Et je Te réduisais à néant à chaque fois qu’il me fallait payer la facture de ma carte de crédit. Cher argent à crédit: sans rancune!

Mais, mon cher argent, c’est à Noël que depuis toujours Tu déploies pour moi Tes plus grands charmes. Jamais je n’éprouve autant de tendresse pour Toi. Alors, la libraire de mon village d’origine devient la source de tous Tes enchantements et c’est sous la forme d’un bon cadeau pour des livres que je Te préfère.

Je dois cependant l’avouer, mon bon cadeau: parfois dans ma jeunesse, je T’aurais bien échangé contre une bière. Mais Tu T’y es opposé. Je Te pardonne Ta rigueur.

Et cette semaine, Tu retiendras une fois encore mon attention, précieux argent. Tu seras dans tous les médias sous l’aspect d’un billet de banque. Réincarné dans un nouveau billet de mille.

On dit que Tu es la coupure la plus chère du monde. C’est bien possible, oh grand billet de mille. Mais es-Tu aussi l’argent le plus précieux?

Tu sais bien, mon cher argent, que Ton apparence m’importe peu. C’est la valeur qu’il y a en Toi que j’aime.

Mes chers bons cadeaux, billets de banque, pièces de cent sous. Mes chers dollars US, mes chers yens. Chère limite de carte de crédit et cher compte en banque. Je vous aime lorsque pour moi vous devenez un café. Je vous aime lorsque vous m’ouvrez les portes d’un concert. Et je vous aime quand vous vous transformez en un grand bouquet de fleurs.

Mille mercis – Fabio


Fabio CanetgLien externe est macroéconomiste à l'Université de Berne

Fin de l'infobox


Adaptation de l’allemand: Olivier Hüther

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.