Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Organisations d’entraide Credit Suisse sommé d’effacer la dette du Mozambique

Enfants noirs

Des enfants portent des livres endommagés par le cyclone.

(Copyright 2019 The Associated Press. All Rights Reserved.)

Récemment touché par un cyclone, le Mozambique est en difficulté. Les organisations d’entraide suisses demandent donc à Credit Suisse de renoncer au remboursement de prêts non autorisés.

Le Mozambique doit un milliard de dollars à Credit Suisse (CS). Dans une lettre adressée à Tidjane Thiam, patron du géant bancaire, les organisations d’entraide HelvetasLien externe, KeesaLien externe, Solidar SuisseLien externe et Terre des HommesLien externe demandent que CS renonce à ce milliard.

Martin Fischler, d’Helvetas, explique les raisons de cette demande. «Ces dettes sont le résultat de prêts illégaux qui n’ont été approuvés ni par le Parlement ni par la Banque nationale du Mozambique. Les prêts n'ont pas non plus été déclarés au Fonds monétaire international.»

Pas aux contribuables de payer

Une partie des millions remis en secret n'a pas – comme promis – été investie dans le développement d'une flotte de pêche au thon, mais a terminé dans des poches privées.

«Il n’est pas juste que les contribuables mozambicains doivent rembourser», déclare Martin Fischler.

Un milliard de dollars représente beaucoup d’argent dans un pays où le revenu moyen par habitant est de 400 dollars par an. Par ailleurs, le Mozambique a une dette supplémentaire de 10 milliards de dollars et son infrastructure a été presque entièrement détruite dans les zones touchées par le récent cyclone.

L’ONU du même avis

Les organisations d’entraide ne sont pas les seules à faire cette demande. La semaine dernière, les Nations-Unies ont exigé la même chose. «Les prêts secrets ne devraient pas et ne pourraient pas être remboursés», a déclaré l’expert de l’ONU Juan Bohoslavsky.

Un porte-parole de CS n’a pas pris clairement position sur cette demande d’effacement de dette. Il a toutefois souligné que CS collaborait avec les autorités compétentes pour rééchelonner la dette de ce pays insolvable.

Cependant, les organisations d’entraide ne se contentent pas d'exiger que CS annule les dettes du Mozambique. La banque devrait également rembourser les intérêts gagnés sur le prêt d'un milliard de dollars. Les organisations d’entraide parlent de 100 millions de dollars, tandis que CS avance le chiffre de 23 millions.

Quel que soit le montant, le Mozambique a un besoin urgent de chaque dollar pour la reconstruction.

Contenu externe

reportage télévisé


(Traduction de l'allemand: Olivier Pauchard)

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.