Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Plus question d'armes suisses pour le Pakistan

Au Pakistan, l'armée contrôle plus que jamais la situation.

(Keystone)

Le gouvernement suisse a décidé mercredi de suspendre «jusqu'à nouvel ordre» les exportations d'armes vers le Pakistan. Il justifie sa décision par la crise qui secoue actuellement ce pays.

En décembre dernier encore, Berne avait autorisé l'envoi d'armes au Pakistan.

Ces exportations concernent 21 canons anti-aériens et leurs munitions pour une valeur totale de 136 millions de francs. Le gouvernement avait par ailleurs approuvé une option concernant la livraison de trois autres systèmes d'armement d'une valeur d'environ 20 millions.

Pour l'heure, 6 systèmes de défense antiaérienne ont été livrés à Islamabad pour une valeur d'environ 38 millions.

Un pays sous pression

Depuis plusieurs semaines, le Pakistan traverse une grave crise. En cause: la dérive de plus en plus autoritaire de son président, le général Pervez Musharraf.

La tension est encore montée d'un cran le 3 novembre dernier avec l'instauration de l'état d'urgence. La répression s'est abattue sur la presse et sur l'opposition.

Selon les observateurs, le coup de force du président Musharraf serait destiné à empêcher la Cour suprême d'invalider sa réélection le mois dernier et son maintien à la tête de l'armée. Un jugement devait justement tomber ces jours.

Berne «inquiète»

A l'instar des autres capitales occidentales, Berne avait réagi en exprimant son «inquiétude» face à la situation au Pakistan.

Compte tenu de cette situation tendue, le député écologiste Josef Lang avait récemment demandé au gouvernement de suspendre les livraisons d'armes de la Suisse vers le Pakistan.

Sur les ondes de la Radio suisse romande (RSR), le porte-parole du ministre des Affaires étrangères Micheline Calmy-Rey avait déclaré que la décision de décembre n'était pas remise en question, mais que le gouvernement pouvait revenir sur sa décision selon l'évolution de la situation. C'est désormais chose faite.

Cette décision était d'ailleurs attendue. La ministre de l'économie Doris Leuthard avait déjà discuté de ces exportations avec ses collègues mercredi dernier.

swissinfo et les agences

LES EXPORTATIONS D'ARMEMENT EN 2006

En 2006, la Suisse a exporté pour 397,6 millions de francs de matériel de guerre vers 62 pays (2005: 258,7 millions de francs). Cela correspond à 0,21% (0,17%) des exportations totales du commerce extérieur suisse.

L'augmentation enregistrée entre 2005 et 2006 provient essentiellement de la livraison d'une soixantaine de véhicules blindés de transports de troupes et de huit véhicules d'exploration d'une valeur de 92 millions de francs à l'armée danoise, et de 24 obusiers blindés (pour 20 millions de francs) à l'armée chilienne.

Si l'on tient compte des composants d'un système d'armement produits en Suisse, le montant des exportations s'est monté à environ 1,6 milliard de francs.

Les ventes à l'armée suisse font monter ce chiffre à près de 3 milliards de francs.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.