Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Paris découvre le «charme» redoutable de Freysinger

Oskar Freysinger a été gratifié d'un accueil quasi triomphal samedi à Paris.

(Reuters)

Figure de l'UDC, Oskar Freysinger a participé samedi à Paris à des «Assises sur l’islamisation de l’Europe». Une réunion organisée par deux mouvements de la droite radicale française.

«Le Suisse Freysinger fait un tabac aux «Assises contre l’islamisation», titrait samedi le site du Nouvel Observateur. L’hebdomadaire L’Express parle quant à lui d’une «standing ovation».

Mission accomplie donc pour le député UDC (Union démocratique du Centre / droite conservatrice), qui est parvenu, samedi à Paris, à capter l'attention des médias et à apparaître comme l'un des leaders de la «résistance» européenne face au «danger» islamique.

La France lui découvre même un certain «charme», si l’on en croit le très sérieux site slate.fr: «Après la succession à la tribune de radoteurs craintifs et haineux, Oskar Freysinger offre le visage jeune et dynamique de l’extrême droite new look.»

Extrême droite

 

Pour sa première intervention publique en France, Oskar Freysinger était invité par deux mouvements d'extrême droite, le Bloc Identitaire et Riposte Laïque, à participer à des «Assises internationales sur l'islamisation de l'Europe». La réunion, autorisée malgré l'avis négatif du maire de Paris, Bertrand Delanoë, s'est déroulée dans une salle du sud-est de Paris, sous haute protection -surveillance?- policière.

Les quelque 800 spectateurs ont gratifié Oskar Freysinger d'un accueil quasi triomphal. Des «Oskar!» «Oskar!» ont été scandés à son arrivée sur le podium. «Alors que nous ne pensons qu'à nos retraites, à nos vacances, à nos assurances, le monde musulman produit des armées de combattants», a asséné le député valaisan, fortement applaudi par le public.

Pourquoi avoir accepté l'invitation de ces deux mouvements, aussi radicaux qu’ultra minoritaires? Rappelons que le Bloc Identitaire ne compte en tout et pour tout 800 militants, que sa meilleure performance a été réalisée l'an dernier aux élections régionales en Alsace: 4,9 % des voix. Autant dire absolument rien comparé à la gigantesque UDC, et peu de choses à côté du Front national.

Bloc Identitaire est formé notamment d'anciens membres du groupe Unité Radicale, dissous pour antisémitisme. Riposte Laïque est un groupuscule encore plus confidentiel, constitué d'anciens trotskistes reconvertis dans un laïcisme entièrement tourné vers le «danger» islamique.

Au service de la Suisse?

 

«Le Front National est bien moins fréquentable que les groupes qui ont organisé les assises d’hier, parce que ces derniers reflètent toute la palette de la société civile, répond Oskar Freysinger. Ainsi, je ne risque pas d’être récupéré par une seule chapelle».

Le député ajoute: «J’ai accepté l’invitation, car ça me permet d’être proactif dans la défense du modèle Suisse. Au lieu de résister passivement, je passe à l’offensive en faisant connaître notre démocratie exceptionnelle en Europe. Plus les pays de l’UE redeviendront démocratiques et souverains et plus la pression sur la Suisse se relâchera».

Bilan: sur l'islam, son langage parfaitement décomplexé a fait mouche auprès de l'auditoire. En revanche, son apologie du système suisse a laissé le public plus songeur.   

Présent dans la salle, le spécialiste de l'extrême droite Jean-Yves Camus décrypte le succès du style Freysinger: «Son discours assez crû, ‘proche des gens’, tranche avec le discours traditionnel des politiciens français, même du Front national», estime l’auteur de «Les extrémismes en Europe» (Editions de l’Aube). Autre élément: le public français est surpris par la culture francophone de cet étranger au nom si germanophone, notamment quand il parle du XVIIIe siècle français, de Voltaire, voire même d'Astérix.

Au-delà du look anti conformiste de Freysinger, «ce qui fascine les militants de la droite dure française, c'est surtout le formidable succès électoral de l'UDC», ajoute Sylvain Crépon, spécialiste des mouvements ultra en France et en Europe.

Membre du comité exécutif du Bloc Identitaire, Bruno Vendoire avoue son admiration pour le modèle suisse. «La fracture entre le peuple et ses représentants, si criante en France, est bien moins importante en Suisse, grâce au système de démocratie directe » Quant à Freysinger, «il est loin de l’image caricaturale que certains ont de la droite radicale».

Les «méfaits de l’islam»

 

Comme le note Jean-Yves Camus, l’initiateur du vote sur les minarets et ces groupes français ont en commun leur dénonciation du multiculturalisme et l'accent mis sur les méfaits de l'islam. Oskar Freysinger affirme ainsi: «Les épisodes noirs du christianisme comme l'Inquisition furent des trahisons de la parole du Christ et des Evangiles, alors que dans l'islam, la guerre sainte, les mains coupées et autres sévices corporels sont des applications tout ce qu'il y a de plus fidèles du programme proposé par le dogme».

Le thème de l’«islamisation» des sociétés occidentales les rassemble également. «En France, ce thème a été lancé par ces mouvements, puis repris par Marine Le Pen», remarque Sylvain Crépon, auteur de «La Nouvelle extrême droite, enquête sur les jeunes militants du Front National» aux Editions L’Harmattan.

Dernier point commun: le goût des «coups» et leur capacité revendiquée à sonder les «pulsions» de la société. En juin dernier, le Bloc Identitaire et Riposte Laïque avaient organisé en plein quartier multiculturel de la Goutte d'Or un casse-croûte «saucisson-pinard», histoire de rappeler que la France reste un pays «gaulois de tradition chrétienne».

Droite radicale

Le Bloc identitaire – Mouvement social européen est un mouvement politique français créé en 2003. Généralement classé à l'extrême droite de l'échiquier politique, le Bloc identitaire promeut le fédéralisme européen et une certaine forme de régionalisme. Il tient à «se démarquer de l'antisémitisme et de l'antisionisme» et est «principalement préoccupé par la croissance de l’islam en Europe et le caractère désagrégateur du multiculturalisme». Il soutient la candidature de Arnaud Gouillon pour l'élection présidentielle française de 2012.

Riposte laïque est un journal diffusé par le web et par courrier électronique, créé en septembre 2007. Riposte laïque se défend d'être d'extrême droite et accuse l'ensemble des hommes politiques et des médias français d'être des «collabos» de l'islamisation de la France.

Fin de l'infobox

Oskar Freysinger

Oskar Freysinger est entré au Parlement fédéral en 2003.

Résidant en Valais, il y a fondé la section UDC (droite conservatrice) en 1999.

Ses priorités politiques sont la défense des droits populaires, les naturalisations par le peuple, la sécurité via l’expulsion des étrangers criminels, le combat contre la légalisation des drogues, l’abrogation de la norme pénale anti-racisme.

Oskar Freysinger est

enseignant au lycée.

Fin de l'infobox

swissinfo.ch


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.