Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

Votations fédérales du 25 septembre


La gauche sollicite trois fois le verdict du peuple




Les citoyens se sont prononcés ce dimanche sur deux initiatives populaires. L’une demandait une augmentation de 10% des rentes de l’assurance vieillesse et l’autre réclamait l’instauration d’une économie orientée vers la préservation des ressources. Le peuple devait aussi statuer sur la révision de la Loi sur le renseignement, combattue par referendum. Les deux initiatives et le referendum provenaient des rangs de la gauche. 

Dimanche, les citoyens doivent se prononcer sur trois objets: deux initiatives et un referendum.  (Keystone)

Dimanche, les citoyens doivent se prononcer sur trois objets: deux initiatives et un referendum. 

(Keystone)

Le Parlement a accepté une nouvelle version de la Loi fédérale sur le renseignement dont le but est de mieux faire face à la menace terroriste. Avec ce nouveau cadre légal, le Service de renseignement de la Confédération se verrait doté de moyens supplémentaires pour enquêter: outre des surveillances téléphoniques, il lui deviendrait possible de contrôler des courriels, d’infiltrer des systèmes informatiques à l’étranger ou encore d’installer des micros. 

Pour le gouvernement et la majorité de droite du Parlement, ces nouveaux moyens sont indispensables dans un contexte où les actions terroristes deviennent plus fréquentes. Les moyens d’enquête permettraient également de mieux faire face aux attaques informatiques et à l’espionnage. 

Si le peuple est invité à se prononcer sur cet objet, c’est parce que la loi a été attaquée par referendum. Les opposants – qui se trouvent principalement à gauche de l’échiquier politique – estiment que les moyens engagés seraient disproportionnés et que ce serait la porte ouverte à une surveillance massive et généralisée de la population. 

Préserver les retraites 

L’initiative populaire «AVSplus» a été lancée par l’Union syndicale suisse. Elle demande que les rentes de l’assurance vieillesse et survivants (AVS) soient augmentées de 10%. 

L’AVS – au maximum 2350 francs par mois pour une personne seule et 3525 francs pour un couple marié – doit couvrir les besoins vitaux. Elle est généralement complétée par une rente de la prévoyance professionnelle. Ensemble, les deux rentes devraient compenser environ 60% du dernier salaire, le solde étant éventuellement financé par l’épargne individuelle. 

Les partisans de l’initiative estiment qu’il est urgent d’augmenter les rentes de l’AVS pour compenser une érosion constante de retraites qui est notamment due à la diminution des prestations de la prévoyance professionnelle. 

Les opposants, que l’on trouve principalement à droite de l’échiquier politique, pensent qu’une telle mesure serait un vrai gouffre financier. Selon eux, il ne faut pas augmenter les prestations au moment même où le vieillissement démographique provoque une explosion du nombre des bénéficiaires de l’AVS et une baisse du nombre de ceux qui la financent. 

Préserver la planète 

Intitulée «Economie verte», la seconde initiative soumise au peuple a été lancée par le Parti écologiste suisse. Le texte demande que la Suisse se dote d’ici 2050 d’une économie efficiente dans la gestion des ressources naturelles. 

Les auteurs de l’initiative constatent que ce qui est consommé sur Terre dépasse ce que la planète peut fournir. Pour préserver la planète et assurer l’avenir des générations futures, les Verts proposent de passer à une économie plus durable, basée sur la revalorisation des biens de consommation, le recyclage des matières premières et la réduction de la consommation d’énergie et des émissions polluantes. 

Les partis du centre et de la droite, ainsi que la plupart des organisations économiques demandent au peuple de rejeter cette initiative. Ils estiment que les changements demandés sont trop rapides et qu’ils nuiraient à la compétitivité de l’économie suisse. 

Défaite de la gauche 

Le dernier sondage effectué par l’institut gfs.bern montre que l’initiative «AVSplus» devrait être clairement rejetés. L’issue pour les deux autres objets est un peu plus incertaine, mais la tendance va dans le sens d’un rejet de l’initiative «Economie verte» et d’une acceptation de la modification de la Loi sur le renseignement.

Le dimanche s’annonce donc assez sombre pour la gauche politique, alors que le gouvernement et la droite devraient voir leurs choix confirmés par le peuple.

×