Nobel de la Paix

La lutte contre les armes chimiques primée

twitter
Politique  

Le prix Nobel de la paix 2013 a été attribué vendredi à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), a annoncé le comité Nobel norvégien sur son compte Twitter. Cet organisme supervise actuellement la destruction des arsenaux chimiques syriens.

Nobel de la Paix 2013

Armes chimiques

 

Né en 1925 pour fournir des masques à gaz aux Suisses en cas de guerre chimique, le Laboratoire de Spiez est aujourd'hui un centre de compétence mondialement reconnu.  

 

Selon la délégation suisse, d'«énormes progrès» ont été réalisés lors de la 10e conférence sur les armes chimiques qui s'est déroulée à La Haye.  

 

La Suisse a un atout majeur dans la lutte contre les armes chimiques, explique l'ambassadeur Wilhelm Schmidt, à l'ouverture de la conférence de La Haye.  

Anciens Nobel de la Paix

Résolution des conflits

La plupart des conflits armés ne sont plus résolus par la force, mais à la table des négociations. L’augmentation du nombre d’acteurs de la médiation observé ces dernières années peut toutefois se révéler contre-productive et mettre en péril les processus de paix.  

 

Vendredi à Oslo, la Fondation Nobel a récompensé cette figure de proue du mouvement démocratique de Tiananmen en 1989. Plusieurs pays appellent à la libération de Liu Xiaobo, alors que Pékin parle d'«obscénité».
 

 

Le prix Nobel de la paix 2009 a été attribué vendredi au président américain Barack Obama. Le jury du prix l'a distingué «pour ses efforts extraordinaires en faveur du renforcement de la diplomatie internationale et de la coopération entre les peuples».  

 

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et son chef, Mohamed ElBaradei reçoivent le Nobel de la paix, pour leur lutte contre la prolifération nucléaire.  

 

Droits humains

En principe, ils sont universels, inaliénables et indivisibles.  [...]

Lutte contre les armes chimiques

Stefan Mogl, du Laboratoire spécialisé de Spiez (canton de Berne) a été président du comité scientifique de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques.
 
Contacté par swissinfo.ch, il affirme que la Convention sur les armes chimiques, ratifiée par 189 Etats, «est le traité le plus important et le plus complet pour le contrôle des armes et pour le désarmement: les arsenaux d’armes chimiques ont été ou sont en train d’être démantelés en grand nombre.»
 
Le traité, ajoute-t-il, est un instrument qui évite que des agents chimiques soient utilisés comme arme à l’avenir. «Il suit les évolutions de la sciences et de la technologie et examine l’industrie chimique de ses Etats membres.»