Populations de bouquetins Le grand retour du roi de la montagne

Intégrer

Disparu du territoire suisse pendant plus d’un siècle, le bouquetin a été réintroduit illégalement en 1906. Aujourd’hui, cet animal au pas assuré est devenu un symbole des Alpes et une véritable attraction pour les grands et les petits.

Très répandu dans les Alpes suisses jusqu’au Moyen-Age, le bouquetin a été exterminé au début du 19e siècle. Les croyances populaires avaient transformé l’animal en une proie convoitée. On disait en effet que la pointe de ses cornes, réduite en poudre, était un remède exceptionnel contre l’impuissance et les vertiges, alors que son sang était utilisé contre les calculs vésicaux. Certaines parties de l’estomac étaient particulièrement recherchées pour leurs pouvoirs calmants contre… la mélancolie.

Le dernier bouquetin fut tué en Valais en 1809. Mais dans l’Italie voisine, l’animal continuait de déambuler tranquillement. La Suisse avait cherché à plusieurs reprises à acheter des bouquetins italiens, mais en vain. Finalement, en 1906, un braconnier fut chargé de prélever illégalement deux jeunes femelles et un mâle dans le Grand Paradis (vallée d’Aoste), le territoire de chasse personnel du roi Victor-Emmanuel II.

Les animaux furent placés dans un jardin zoologique de l’Oberland bernois, où fut créée la première colonie. De premiers descendants furent relâchés dans le Parc national (Grisons) dès 1920. Plus tard, Benito Mussolini donna d’autres spécimens à la Suisse.

Aujourd’hui, on dénombre environ 17'000 bouquetins en Suisse, mais la population présente un taux très faible de variabilité génétique. Ce phénomène pourrait avoir des conséquences graves sur la santé des animaux.

«La majeure partie des populations des Alpes se développe bien et il n’y a pas un besoin imminent d’agir. Mais pour certains groupes, on pourrait considérer l’introduction d’animaux avec un patrimoine génétique différent», affirme Lukas Keller, professeur à l’Institut de biologie évolutive de l’Université de Zurich.

Le bouquetin est utilisé dans les armoiries de plus de 50 communes suisses, et dans celles du canton de Grisons. Il est aussi le symbole de l’organisation de défense de l’environnement Pro Natura et de la marque de bière Calanda.

Population de bouquetins en Suisse: 17’000

Espérance de vie: jusqu’à 19 ans dans la nature

Poids: 40-50 kg (femelles), 70-120 kg (mâles)

Alimentation: principalement de l’herbe, mais aussi de la mousse, des fleurs et des feuilles

Habitat: régions de montagne, entre 1800 et 3300 mètres d’altitude