Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Religion Les secrets du plus vieux cimetière juif de Suisse

Le plus grand et plus vieux cimetière juif de Suisse se trouve dans un bois retiré, entre les communes argoviennes de Lengnau et Endingen. Ce n’est pas un hasard s'il a été installé dans cet endroit isolé.  

Dès le XVe siècle, les Juifs établis dans les principales villes suisses étaient systématiquement chassés. A partir de 1622, ils ont pu s'installer dans les communes de Lengnau et Endingen, dans le Surbtal argovien, en qualité d'étrangers protégés. Le bailli du comté de Baden avait décidé d'y tolérer leur présence, car il pouvait leur réclamer d’importantes taxes en échange de la protection qu’il leur offrait. 

Lengnau et Endingen ont été les deux seules communes du pays où les Juifs avaient le droit de s’établir, durant près d’un siècle. Ce n’est qu’en 1866 que ces derniers obtiennent le droit de s’installer sur l’ensemble du territoire helvétique.

Les Juifs ne pouvaient enterrer leurs morts que sur un îlot sur le Rhin. Comme l’endroit qu’on appelait «l’île juive» fut inondé et dévasté à plusieurs reprises, les Juifs du Surbtal demandèrent en 1750 la construction d'un cimetière à proximité de leurs communes. Ils purent ainsi acheter un terrain à mi-chemin entre Lengnau et Endingen pour 340 florins et construire un site funéraire.

Le cimetière a été agrandi à plusieurs reprises. Aujourd'hui, il contient environ 2700 tombes et est classé bien culturel d'importance nationale depuis 1963.

Faits et chiffres

Environ 18'600 Juifs vivent en Suisse, ce qui correspond à 0,4% de la population. Deux familles juives vivent encore à Endingen et Lengnau, alors qu’au milieu du XIXe siècle, la moitié de leur population était juive. Encore aujourd’hui, les deux communes ont une synagogue, mais pas d’église.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.