Au seuil d'un grand week-end de départ avant Noël, la France a vécu vendredi son seizième jour de grève dans les transports contre la réforme des retraites. Si la situation s'est un peu améliorée, le trafic SNCF sera encore très perturbé samedi et dimanche.

La moitié des TGV, 30% des TER et 20% des Transilien seront en circulation, a annoncé la direction. La SNCF prévoit de faire rouler un train Intercités sur quatre, tandis que le trafic international sera "perturbé", a précisé la compagnie ferroviaire.

Six TGV sur onze sont supprimés entre Lausanne et Paris, six entre Genève et Paris, deux entre Zurich et Paris et cinq entre Bâle et Paris.

Vendredi, la situation à la SNCF s'est un peu améliorée en France avec la moitié des TGV et un Transilien sur quatre "en moyenne" en circulation. Le taux de grévistes est tombé à 9,5%, mais plus de la moitié (58,3%) des conducteurs étaient encore grévistes, selon la direction. A la RATP, six lignes de métro restaient fermées.

Une trêve complète pour les fêtes paraît hors de portée. La CGT-Cheminots et SUD-Rail ont décidé de poursuivre leur mouvement. Si le bureau de l'Unsa ferroviaire, 2e syndicat de la compagnie, a invité à "une pause pour les vacances", plusieurs de ses unions régionales et locales ne sont pas sur cette ligne.

Des "avancées concrètes"

Le premier ministre français Édouard Philippe a "appelé à la responsabilité de chacun" pour que les Français puissent circuler pendant les fêtes.

Il "n'a pas, lui, décrété la trêve puisqu'il maintient son projet", a critiqué le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, estimant que "le gouvernement jette de l'huile sur le feu" avec une "communication" qui "met les cheminots en porte-à-faux".

Après deux jours de rencontres avec syndicats et patronat, Édouard Philippe avait relevé jeudi soir des "avancées concrètes". Il avait promis de nouvelles réunions au début janvier sur le projet, qui doit être transmis au conseil d'État avant Noël et présenté en conseil des ministres le 22 janvier.

Mais même pour les syndicats favorables à la réforme, le compte n'y est pas. L'intersyndicale CGT, FO, FSU, Solidaires et quatre organisations de jeunesse appellent à une nouvelle "puissante" journée de grève et de manifestations interprofessionnelles le 9 janvier.

Aide pour les commerçants

D'ici là, des actions se poursuivaient, comme à la gare routière de Tarbes, où des manifestants ont interpellé vendredi les passagers sur la réforme des retraites. "Il faut maintenir la mobilisation de manière à bien montrer à ce gouvernement qu'on ne lâchera pas tant que le retrait ne sera pas obtenu", a dit un délégué CGT des Hautes-Pyrénées.

La bataille de l'opinion reste indécise entre le gouvernement et les grévistes. C'est surtout le projet d'instaurer un âge pivot qui cristallise les mécontentements, avec 55% d'opposition selon un sondage Harris interactive pour RTL et l'agence AEF. Selon cette enquête d'opinions, 62% des Français soutiennent le mouvement, mais 68% souhaitent aussi une trêve à Noël.

Pour aider les commerçants et artisans impactés par la grève, la mairie de Paris a débloqué une aide de 2,5 millions d'euros.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.