Toute l'actu en bref

Exit, l'islamisme en Suisse ou le procès en appel de Claude D., l'assassin de Marie à Payerne (VD), occupent des places de choix dans la presse dominicale (image symbolique).

Keystone/MARTIN RUETSCHI

(sda-ats)

Exit, l'islamisme en Suisse ou le procès en appel de Claude D., l'assassin de Marie à Payerne (VD), occupent des places de choix dans la presse dominicale. En voici les titres:

Le Matin Dimanche: Les deux frères d'un Genevois de 82 ans, qui a récemment mis fin à ses jours, attaquent au pénal le vice-président de l'association d'aide au suicide Exit, indique Le Matin Dimanche. Ils estiment que, dans une interview parue le 2 novembre dans L'Illustré, ce médecin a tenu des propos qui ont pu pousser leur frère à passer à l'acte et l'accusent d'aide au suicide. Le défunt, inconsolable depuis le décès de sa compagne il y a deux ans, avait dans un premier temps fait appel à l'association pour mourir. Mais face à la saisine de son cas par la justice sur requête des frères, l'octogénaire avait mis fin à ses jours, seul, à son domicile. L'incitation au suicide est une infraction passible de cinq de prison.

SonntagsBlick: Alors que les autorités allemandes ont interdit mardi à l'organisation "Lis!", qui distribue gratuitement des corans, les activités des salafistes progressent en Suisse, affirme dimanche le SonntagsBlick. Selon le journal, des représentants de "Lis!" étaient en action dans huit villes de Suisse en fin de semaine. Le groupe "We love Muhammad" était également actif dans le pays, notamment à Berne et Bâle, où il offrait des biographies du prophète de l'islam, Mahomet. Le ministère allemand de l'intérieur reproche à l'organisation "Lis!" d'utiliser ses actions pour radicaliser la population. En Suisse, le ministère public de la Confédération a ouvert une procédure pénale contre "des personnes", en lien avec l'organisation.

Zentralschweiz am Sonntag/Ostschweiz am Sonntag: Le nombre d'interdictions d'entrée prononcées en Suisse augmente en raison de l'islamisme radical. L'Office fédéral de la police (fedpol) en a prononcé 26 de janvier à fin octobre contre des djihadistes, rapportent Zentralschweiz am Sonntag et Ostschweiz am Sonntag. Sur toute l'année 2015, il n'y en eut que 17 et seulement 13 au cours des trois années précédentes. Fedpol a prononcé ces interdictions pour des raisons de sécurité intérieure ou extérieure après avoir consulté le Service de renseignement de la Confédération (SRC). A la fin octobre, 100 interdictions de voyage avaient également été émises, contre 28 durant toute l'année précédente.

Le Matin Dimanche: Le procès en appel de Claude D., condamné à la prison à perpétuité et à l'internement à vie pour avoir tué Marie en mai 2013 près de Payerne, pourrait être entaché d'un vice de forme, soutient le professeur de droit à l'université de Genève, Yvan Jeanneret, dans Le Matin Dimanche. Selon lui, la greffière, qui avait déjà traité le dossier devant une autre cour, aurait dû se récuser. Il explique que dans une autorité de recours, chacun, juges et greffier, doit arriver avec un esprit dénué de préjugés. Il ajoute que le greffier ne fait pas que rédiger le jugement. Son droit à une voix consultative l'autorise à prendre la parole dans les délibérations et donc "à exercer une influence sur la décision". Contactés par le journal, les avocats du meurtrier, qui attendent de recevoir le jugement par écrit, ont déclaré que si c'est le cas, "c'est inadéquat, mais ce n'est pas ce qu'il y a de pire dans ce jugement".

NZZ am Sonntag: Avec 561'900 dollars (568'000 francs) de fortune moyenne par adulte, la Suisse trône à la première place mondiale du classement "Global Wealth Report" du Credit Suisse sur la richesse. Le rapport, cité par la NZZ am Sonntag, doit être présenté mardi. L'Australie monte sur la deuxième marche du podium avec 376'000 dollars, devant les Etats-Unis (345'000 dollars) et la Norvège (312'000 dollars). La richesse privée a augmenté en Suisse d'environ 5,3% annuellement depuis la crise financière de 2008. L'appréciation du franc par rapport au dollar en est une des principales raisons. Les particuliers en Suisse possèdent ensemble 3,5 milliards de dollars, soit 1,4% de la richesse privée mondiale. La population suisse ne représente que 0,1% de la population mondiale. Le rapport met toutefois en exergue le haut niveau d'endettement des Suisses, qui a crû cette année à plus de 20% des actifs.

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: Chaque année, la Confédération attribue environ 120 millions de francs pour des projets visant à compenser les émissions de CO2. Les initiants de ces projets doivent prouver qu'ils ne peuvent compenser le CO2 supplémentaire émis qu'avec des subventions. Pour se justifier, ils doivent accepter de se soumettre à une inspection. Mais, selon Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung, entre 30 et 70% des dossiers étudiés par l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) sont jugés insuffisants. Au printemps déjà, le contrôle fédéral des finances s'inquiétait du manque de transparence du système des certificats de CO2. Il réclamait une plus grande indépendance dans les inspections.

NZZ am Sonntag: Le président chinois Xi Jinping va effectuer une visite d'Etat en Suisse prochainement, rapporte la NZZ am Sonntag, citant des sources informées. Il aurait l'intention de venir à Berne le 15 et le 16 janvier 2017, puis se rendrait au forum économique de Davos (WEF). Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) ne s'exprime pas sur le sujet. Le WEF doit avoir lieu du 16 au 20 janvier prochain. La liste des participants sera connue en janvier.

SonntagsBlick: Le maire sortant de Berne, Alexander Tschäppät, se plaint du manque de groupes de pression en faveur des villes au Parlement fédéral. Les communes doivent payer les pots cassés d'une grande partie de ce qui est décidé aux chambres fédérales, selon le socialiste. Pour le conseiller national, interdire le double mandat des membres des exécutifs est "une des plus grandes erreurs des villes", déclare-t-il dans le SonntagsBlick. "Les agriculteurs sont là, ainsi que les représentants du tourisme. Pourquoi pas les villes, qui représentent la majorité de la population?", s'interroge-t-il. Les villes devraient, poursuit-il, viser à ce que les membres de leurs exécutifs soient candidats pour le Parlement fédéral.

SonntagsBlick: L'ancien patron d'UBS et directeur général de Credit Suisse, Oswald Grübel, critique la montée en puissance des banques centrales, qui ont "une suprématie sur les marchés et les banques". Alors que le risque était supporté par l'actionnaire autrefois, il incombe de plus en plus à l'Etat, affirme M. Grübel dans le SonntagsBlick. Il appelle à mettre fin aux taux d'intérêt négatifs. Les banques centrales ont atteint "le point de non-retour", s'étrangle-t-il. Cela va se terminer par un krach, si les banques centrales doivent céder devant les manipulations des marchés financiers, car elles auront perdu leur crédibilité. "Mais cela peut durer encore dix ans ou plus".

sda-ats

 Toute l'actu en bref