10 ans Bienvenue en Suisse, pays de l’iPhone




Bahnhofstrasse à Zurich, octobre 2013. Un groupe de fans se précipite pour être les premiers à avoir le nouvel iPhone.

Bahnhofstrasse à Zurich, octobre 2013. Un groupe de fans se précipite pour être les premiers à avoir le nouvel iPhone.

(Keystone)

Dix ans après l’arrivée du premier iPhone, la manière dont les gens utilisent l’internet et le téléphone mobile a complètement changé. En Suisse, les appareils d’Apple se sont littéralement arrachés dès le début, et leur succès ne s’est jamais démenti depuis.


Les branchés qui voulaient être parmi les premiers Suisses à en posséder un quand l’objet est sorti en janvier 2007 ont dû chercher en ligne ou aller l’acheter aux Etats-Unis. Mais à cette époque, les cartes SIM étaient bloquées avec les modèles américains, si bien que le problème suivant a été de trouver un programme informatique ou un petit magasin capable de débloquer la carte pour pouvoir accéder à un réseau mobile suisse.


«J’ai acheté mon premier iPhone sur eBay pour quelque 1300 francs suisses», raconte à swissinfo.ch Jean-Claude Frick, bloggeur et expert en technologies numériques pour comparis.ch. Il se souvient de la naissance d’une communauté de fans qui a grandi rapidement et qui savait débloquer ou pirater les iPhones.


Dès que quelqu’un avait un iPhone importé qui fonctionnait sur un réseau suisse, les prix de connexion étaient encore prohibitifs. Au début donc, beaucoup de gens ne l’utilisaient que via le WiFi.


Apple ne donne pas de chiffres de ventes de l’iPhone par pays. Mais comparis.ch a mené une enquête dont il ressort que la Suisse est aujourd’hui encore un eldorado pour le portable de la firme californienne. La part de marché de l’iPhone y serait en effet de près de 50%, contre 12% au niveau mondial.

(swissinfo.ch)

«La Suisse est un pays Apple et un pays de l’iPhone, confirme Jean-Claude Frick. Comparé à d’autres pays européens comme la France, la Suisse reçoit les produits Apple tôt. Quand l’iPhone a démarré, la marque était déjà bien connue ici avec les ordinateurs Mac, et les gens sont riches, et c’est pourquoi nous achetons des iPhones depuis le début».


L’expert rappelle également qu’Apple a introduit la boutique en ligne iTunes et sa gamme de contenus et d’applications très rapidement après l’arrivée de l’iPhone, alors que la concurrence a tardé à proposer tout l’«écosystème» allant avec ses téléphones.

Côté fabrication, si l’iPhone est bien connu pour venir de Chine, une petite partie de ses composants ont des origines suisses, comme le montre ce reportage de la RTS:

Et vous? Êtes-vous fan de l’iPhone au point de tout faire pour être un des premiers à avoir le dernier modèle, où êtes-vous restés complètement à l’écart des smartphones en général? Votre avis nous intéresse.



(Traduction de l'anglais: Marc-André Miserez), swissinfo.ch

×