Toute l'actu en bref

Novak Djokovic s'est incliné en demi-finales du Masters 1000 de Shanghaï face à l'Espagnol Roberto Bautista Agut, 19e mondial (6-4 6-4).

Novak Djokovic a perdu son titre et son sang-froid à Shanghaï, où il faisait son retour après un break d'un mois consécutif à sa défaite en finale de l'US Open face à Stan Wawrinka.

Ce match contre Bautista Agut a été la preuve de la mauvaise passe que traverse Djokovic depuis plus de trois mois. Avant d'être détrôné New York, il avait subi des éliminations précoces à Wimbledon et lors des Jeux de Rio.

A Shanghai, Djokovic - vainqueur de trois des quatre dernières éditions du tournoi - avait reçu un sérieux avertissement en quart de finale face à Mischa Zverev (ATP 110), qui avait remporté la première manche et menait 2-0 dans le deuxième set avant de s'incliner 3-6 7-6 (7/4) 6-3.

Soucieux de retrouver "une joie intérieure" plutôt que de se focaliser sur les victoires et les titres, comme il l'a dit en début de tournoi, Djokovic a encore fait la démonstration de ses problèmes de concentration. Plusieurs fois samedi, il a perdu son calme, fracassant une raquette après la perte du premier set, déchirant son t-shirt au milieu du second et palabrant avec l'arbitre après avoir perdu la partie.

Face à Bautista, qu'il avait battu cinq fois su cinq avant cette demi-finale, "Djoko" n'a vraiment montré son meilleur niveau que lorsqu'il s'est retrouvé au pied du mur, sauvant de manière magistrale trois balles de match lorsque Bautista a servi pour le match à 5-3 en seconde manche. Il a retrouvé son calme dans ces moments difficiles, mais son manque de régularité et ses nombreuses fautes directes (29 contre 26 pour Bautista) l'ont empêché d'inverser la tendance.

Bautista, qui avait déjà fait chuter le finaliste sortant Jo-Wilfried Tsonga au tour précédent, n'a toujours pas perdu de set à Shanghai où il vivra sa première finale en Masters 1000. Il aura comme adversaire Andy Murray, qui a débarrassé le Français Gilles Simon (6-4 6-3).

L'Ecossais, sacré à Shanghaï en 2010 et 2011, peut profiter du faux-pas de Novak Djokovic pour se rapprocher de la place no 1 mondiale. Même s'il en est encore loin (plus de 3500 points avant le tournoi), il peut encore mathématiquement achever l'année au plus haut rang de l'ATP.

Ce serait une première pour le Britannique, dans une forme éblouissante en Chine, où il a prolongé sa série en remportant un neuvième match consécutif sans lâcher de set. Depuis son retour à Pékin le 4 octobre, après deux semaines de repos, l'Écossais de 29 ans est inarrêtable. Il a remporté son cinquième trophée de la saison dans la capitale chinoise, après notamment Wimbledon et les Jeux de Rio, et continué sur sa lancée à Shanghai.

sda-ats

 Toute l'actu en bref