Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Genève met Washington à son heure

A Washington, le ministre genevois Mark Muller s'est exprimé devant un millier de personnes.

(swissinfo.ch)

Le canton de Genève s’est exposé pour la première fois à Washington, lors d’une semaine ponctuée par une demi-douzaine de manifestations, parmi lesquelles une Soirée Suisse qui a battu des records d’affluence à l’ambassade.

Evènement annuel, la Soirée Suisse de l’ambassade de Washington a mis un canton à l’honneur pour la première fois mercredi dernier.

Genève était représenté par une délégation emmenée par Mark Muller, président du Conseil d’Etat (exécutif) de la République et du canton, qui a prononcé une allocution devant plus de 1000 invités américains et internationaux.

Mark Muller, qui se décrit comme «un grand fan des Etats-Unis», qualifie la semaine genevoise à Washington de «première du genre».

Le gratin de la diplomatie

«La Soirée Suisse, en particulier, rassemble le gratin de la diplomatie mondiale et un nombre important d’élus américains. C’est donc c’est l’occasion de nous faire valoir comme lieu incontournable des relations internationales, de la gouvernance mondiale», souligne Mark Muller. Il ajoute que «profiler Genève dans ses autres atouts, avec l’aspect commercial, scientifique et culturel de cette semaine, c’est venu après».

Norbert Barlocher, porte-parole de l’ambassade, affirme même que la Soirée Suisse est «une scène unique pour un canton». Il précise que l’idée d’une semaine braquant les projecteurs sur un canton est née «il y a une dizaine d’années à l’ambassade à Berlin mais avec  des cantons surtout alémaniques». Il se dit «très content d’avoir un canton romand pour la première fois».

Sur cette «scène» qu’est la Soirée Suisse, figurait notamment quatre membres des Amis de la Suisse au Congrès.

Un groupe formé au Sénat

La sénatrice du Minnesota Amy Klobuchar, d’origine suisse par sa mère, y a d’ailleurs annoncé qu’un groupe parlementaire des Amis de la Suisse est désormais formé au Sénat sur le modèle de celui qui existe depuis longtemps à la Chambre. Le nouveau caucus du Sénat est présidé par Madame Klobuchar et par le sénateur de l’Ohio Rob Portman.

Le co-président du caucus à la Chambre, le député républicain de Californie Wally Herger, estime pour sa part que «la relation des Etats-Unis avec la Suisse est l’une des meilleures relations biltérales». «Les désaccords qui arrivent parfois n’ont jamais rien enlevé à notre grande amitié», assure-t-il.

Mais la semaine genevoise a dépassé le territoire de l’ambassade pour se dérouler en divers points de la capitale américaine.

«C’est la première fois qu’on vend Genève de manière aussi structurée aux Etats-Unis», observe Daniel Loeffler, directeur du service de promotion économique du canton. Pour la semaine genevoise, le canton a mis l’accent sur le cleantech, secteur naissant «qui vise à produire de l’énergie de manière propre et à traiter les déchets» et sur le développement duquel «une réflexion est menée par Genève depuis 2008».

Le cleantech aussi

«C’est un secteur qui permet de faire face aux enjeux de la société actuelle, qui donne une nouvelle impulsion au tissu industriel et qui va permettre de créer les emplois industriels à l’avenir», explique Daniel Loeffler.

Jeudi, un symposium sur le cleantech a eu lieu à l’université Johns Hopkins, attirant quelques 80 participants américains dont universités, chercheurs, industriels, multinationales et startups. Côté genevois, deux sociétés poids lourds, ABB Sécheron et LEM, et trois startups, CleanFIZZ, TVP Solar et City Windmill.

George McKarris, cofondateur de CleanFIZZ, indique que sa startup fabrique «un panneau solaire autonettoyant et intelligent» pour régler le problème d’empoussiérage qui réduit le rendement des panneaux. «C’est notre premier contact avec le marché américain et c’est  important, car le besoin de nettoyage fréquent existe au Texas, en Californie et ailleurs à travers les Etats-Unis», confie-t-il.

Outre sa présence à la semaine genevoise de Washington, CleanFIZZ a deux atouts de taille pour aborder le marché américain. «Nous avons déjà une collaboration étroite avec Dupont de Nemours à Genève, avec leur laboratoire photovoltaïque qui est à 200 mètres de chez nous, et avec le reste de Dupont qui nous soutient énormément avec du matériel, des technologies», dit George McKarris. «Les gens de la direction ici aux Etats-Unis sont très intéressés par notre projet», poursuit-il.

Maintenir le suivi

Autre atout pour CleanFIZZ: la startup n’a aucune concurrence. «Il y a un projet de recherche à l’université de Boston mais au niveau commercial, on est les plus avancés dans le monde», note George McKarris qui est «en contact avec des sociétés solaires américaines qui ont exprimé leur besoin d’avoir ce type de panneau».

Le canton qui sera mis en vedette l’an prochain n’est pas déterminé. «Il faut parler avec les cantons, car on attend une contribution financière de leur part et il y a toujours des journalistes qui critiquent ce genre d’évènement, alors les cantons vont réfléchir, voir si ça vaut la peine au vu des résultats», explique le porte-parole de l’ambassade.

Mais Daniel Loeffler, le patron de la promotion économique de Genève, qualifie déjà la semaine de «succès». «Maintenant, il est important de maintenir le suivi pour construire sur les relations qui ont été établies pendant ce premier évènement».

Le menu d’une semaine américaine

Du 14 au 16 septembre 2011. Le canton de Genève était à l'honneur à Washington àl'invitation de l'ambassade de Suisse aux Etats-Unis.

Délégation. 43 personnes dont Mark Muller, président du Conseil d’Etat de la république et du canton de Genève, 3 conseillers d’Etat  et la chancellière Ana Wyden Guelpa

Soirée Suisse. A attiré plus de 1000 personnes à l’ambassade, plusieurs élus de la Chambre et du Sénat américains, des décideurs économiques, universitaires et culturels, des représentants de différentes branches des forces armées et du gouvernement américains.

Panels. Experts suisses et américains ont discuté de l’environnement, des droits de l’Homme et des nouveaux forums de gouvernance internationale au Centre Woodrow Wilson et à l’ambassade.

Symposium. Responsables et experts économiques ont débattu à l’université Johns Hopkins des innovations et opportunités offertes par le cleantech.

Histoire. Mark Muller et l’ambassadeur Manuel Sager ont inauguré un salon Albert Gallatin à l’Hotel Jefferson, à l’occasion du 250ème anniversaire du Genevois devenu l’un des pères fondateurs de la nation américaine et ministre des Finances et de l’Economie.

Mode. Exposition des créations de 10 étudiants de la Haute Ecole d’Art et de Design de l’université de Genève à la galerie Alex.

Fin de l'infobox

Genève peut apprendre de New-York

Criminalité. Genève peut apprendre de New York comment juguler la criminalité: la conseillère d'Etat genevoise Isabel Rochat est parvenue à cette conclusion à l'issue d'une visite dans la Grande Pomme.

 

Chronique. Les cambriolages et les actes de violence - qui ont également touché les cercles diplomatiques - perpétrés dans la ville suisse du bout du lac ont en revanche défrayé la chronique ces derniers mois.

 

Giuliani. «Bien qu'on ne puisse pas comparer directement Genève et New York», des éléments de lutte contre la criminalité pourraient être appliqués également dans la cité lémanique, a estimé la magistrate devant les médias après avoir rencontré des collaborateurs de l'ancien maire de New York Rudolf Giuliani.

Fermeté. Rudolf Giuliani.avait, dans les années 90, métamorphosé la métropole américaine: d'un lieu de perdition, celle-ci est devenue l'une des grandes villes les plus sures.

Fin de l'infobox

Washington, swissinfo.ch

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.