Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

Habiter autrement


Les 15 maisons les plus extraordinaires de Suisse




Qui n’a jamais rêvé de vivre complètement différemment des autres – par exemple dans un arbre? (swissinfo.ch)

Qui n’a jamais rêvé de vivre complètement différemment des autres – par exemple dans un arbre?

(swissinfo.ch)

En Suisse, deux personnes sur trois sont locataires de leur logement. 57,4% des maisons d’habitation abritent une seule famille, et un immeuble compte en moyenne cinq à six appartements. Dans l’ensemble, le mode d’habitation des Helvètes est donc plutôt ordinaire. Mais pas toujours: voici les logements les plus singuliers du pays, selon notre sélection subjective.


1. Habiter à la montagne

Cette villa de Vals ressemble à un terrier... de luxe! (Iwan Baan/SeARCH icw CMA)

Cette villa de Vals ressemble à un terrier... de luxe!

(Iwan Baan/SeARCH icw CMA)

Les architectes de la Villa Vals dans la commune de Vals (canton des Grisons) voulaient laisser intact le beau paysage de montage. Ils l’ont donc construite complétement à l’intérieur de la montagne.

Seule une façade ronde avec de nombreuses vitres est visible de l’extérieur et s’ouvre sur une grande terrasse de 60 m2. On accède à la villa par un tunnel qui chemine sous la montagne depuis une maison en bois située à proximité.

La villa, terminée en 2009, a une superficie de 160 m2 et est actuellement utilisée comme hôtel. Dix personnes peuvent y séjourner. 


2. Habiter sur une aire de repos d’autoroute

Que diriez-vous d'habiter au-dessus de l'autoroute?  (RDB)

Que diriez-vous d'habiter au-dessus de l'autoroute? 

(RDB)

A l’ouest de Zurich, plus précisément à Würenlos (canton d’Argovie), se trouve l’une des plus vieilles aires de repos autoroutières de Suisse (construite en 1972) au-dessus de l’autoroute.

L’endroit est connu pour ses 19 magasins, ses deux stations-service et ses trois restaurants.

Par contre, beaucoup de gens ne savent pas qu’au dernier étage de la construction se trouve aussi un appartement à louer de 4,5 pièces avec terrasse. 


3. Habiter dans un 8m2 à côté de la voie ferrée 

Un couple vivait dans la petite guérite de Lucerne, sans en avoir l'autorisation.  (Corinne Glanzmann/Neue Luzerner Zeitung)

Un couple vivait dans la petite guérite de Lucerne, sans en avoir l'autorisation. 

(Corinne Glanzmann/Neue Luzerner Zeitung)

Cette maison de 8m2 à Lucerne n’a en fait pas été pensée pour y habiter. Jusque dans les années 1970, un garde-barrière s’y trouvait tous les jours pour ouvrir et fermer manuellement les barrières lors des passages du train.

Toutefois, pendant quelques années, un couple a continué à y vivre dans la discrétion et relativement confortablement, avec l’électricité, l’eau courante et des toilettes, avant qu’ils ne soient expulsés.

De nombreux locataires potentiels se sont intéressés à ce bâtiment ancien, placé sous la protection du patrimoine. Toutefois, les Chemins de fer fédéraux (CFF), qui sont propriétaires de la maison et du terrain, ne la louent pas, mais ils la mettent actuellement à disposition d’une association de jardiniers comme local de rangement. 


4. Habiter une maison de contes de fées

L'architecture anthroposophe près du Goetheanum. (Keystone)

L'architecture anthroposophe près du Goetheanum.

(Keystone)

Sur la colline dans la commune de Dornach (canton de Soleure), près de la ville de Bâle, un nombre étonnant de maisons d’habitation ont des coins arrondis et des toits asymétriques.

Cette architecture de contes de fées appartient au Goetheanum, qui trône sur une colline. Le siège de la société anthroposophe a été érigé dans les années 1920 selon les plans de Rudolf Steiner (1861-1925), plus de 170 bâtiments anthroposophes suivirent. Ces maisons devraient être construites en accord avec la nature et bien sûr avec des matériaux naturels comme le bois. 


5. Habiter comme les lacustres 

A l'Hôtel Palafitte à Neuchâtel, les hôtes dorment sur le lac. (AFP)

A l'Hôtel Palafitte à Neuchâtel, les hôtes dorment sur le lac.

(AFP)

Dans le cadre de l’exposition nationale de 2002 (Expo 02), des pavillons sur pilotis ont été construits sur le lac de Neuchâtel. Le but était de reproduire les constructions lacustres, telles qu’on se les imaginait à l’époque romantique. 

Les humains du Néolithique et de l‘Âge du bronze s’établissaient volontiers au bord des lacs, mais pas sur des plateformes, contrairement à ce que l’on a longtemps cru.

Désormais, les pavillons de Neuchâtel sont utilisés comme hôtel de luxe (cinq étoiles). 

6.  Habiter sous terre

Vivre comme une taupe mais avec de la lumière à Untersiggenthal (canton d'Argovie).  (AURA Fotoagentur)

Vivre comme une taupe mais avec de la lumière à Untersiggenthal (canton d'Argovie). 

(AURA Fotoagentur)

Le célèbre acteur suisse Walter Andreas Müller de Madetswil (Oberland zurichois) en possède une, et on trouve à Dietikon (Zurich) un lotissement entier de ces constructions. Ces maisons sous terre attirent beaucoup d’attention en Suisse. Elles sont construites ainsi pour mieux les protéger du froid, de la pluie et du vent. Il est en principe possible de se promener sur leur toit. 


7. Habiter dans la plus petite maison de Suisse

Dans la plus petite maison de Suisse à Winterthur (canton de Zurich), il faut se serrer un peu.  (Marc Dahinden/Landbote)

Dans la plus petite maison de Suisse à Winterthur (canton de Zurich), il faut se serrer un peu. 

(Marc Dahinden/Landbote)

Quelle est la plus petite maison de Suisse? Nous ne le savons pas. Toutefois, celle-ci semble être une bonne candidate: cette maison d’habitation, construite en 1810 à Winterthur. Sa surface habitable est de 33m2 et son jardin a une superficie de 11m2


8. Habiter dans un bunker

Cet ancien bunker sous le col du Gothard à Airolo a été transformé en hôtel.  (Reuters)

Cet ancien bunker sous le col du Gothard à Airolo a été transformé en hôtel. 

(Reuters)

Pendant la Seconde Guerre mondiale, des Suisses ont vécu ici mais pas tout à fait volontairement: Des soldats étaient mobilisés dans ce bunker sous le col du Gothard à Airolo (canton du Tessin).

Aujourd’hui, «la Claustra» (le monastère) est un hôtel qui accueille des séminaires avec restaurant, espace bien-être et bibliothèque. Les chambres sont climatisées, et il y a de l’eau courante et des toilettes.

Toutefois, le sentiment d’être dans une «grotte» subsiste: on peut sentir l’odeur du moisi, car ces catacombes n’ont pas de fenêtres.  


9. Habiter sous un toit en or

Cette maison à Olten (canton de Soleure) a un toit en or, ce qui irrite les autorités et les citoyens de la commune. (SRF)

Cette maison à Olten (canton de Soleure) a un toit en or, ce qui irrite les autorités et les citoyens de la commune.

(SRF)

En passant à Olten (canton de Soleure) en train, le voyageur peut voir scintiller un toit en or. Néanmoins, bientôt plus personne n’aura la chance de vivre sous un toit en or, car les autorités ont décidé de retirer le permis de construire. Après un procès sensationnel, le Tribunal fédéral a décidé, en dernière instance que le toit devait être démoli. 


10. Habiter dans une grotte

Dans la vallée du Krauchthal, deux maisons ont été construites dans une cavité. (swissinfo.ch)

Dans la vallée du Krauchthal, deux maisons ont été construites dans une cavité.

(swissinfo.ch)

Dans la vallée du «Krauchthal» (canton de Berne), deux maisons en bois ont été construites à l’intérieur de deux cavités rocheuses, dans le style des fermes de la région.

Ces grottes sont habitées depuis longtemps; une première «demande de permis de construire» a été déposée en 1565. Ces habitations troglodytes sont tellement connues que l’écrivain suisse Jeremias Gotthelf (1797-1854) les mentionne dans l’un de ses récits.

Les maisons ne sont accessibles que par un chemin pédestre ou un petit funiculaire. Les propriétaires actuels y louent des chambres via la plateforme airbnb. 

11. Habiter dans une église

Un appartement a été aménagé dans cette ancienne chapelle à Teufen (canton d’Argovie). (Markus Bertschi)

Un appartement a été aménagé dans cette ancienne chapelle à Teufen (canton d’Argovie).

(Markus Bertschi)

En Suisse, il y a de moins en moins de personnes qui vont à l’église. Conséquence: les églises vides se transforment en maisons d’habitation. Un exemple: la famille Koller qui vit à Teufen (canton d’Argovie) dans une ancienne chapelle méthodiste construite en 1908. 


12. Habiter au bord d'un précipice

Le restaurant Aescher (dans le canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures) s'est fait une renommée mondiale.  (Keystone)

Le restaurant Aescher (dans le canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures) s'est fait une renommée mondiale. 

(Keystone)

La famille Knechtle vit avec deux enfants et tient le restaurant «Aescher» dans l’Alpstein appenzellois (Appenzell Rhodes-Intérieures).

La maison a été construite en 1846 en contrebas de la falaise. Depuis, elle a été plusieurs fois rénovée.

Une photo de la maison orne même la couverture d’un exemplaire du magazine «National Geographic» sur les plus belles destinations de voyage.   


13. Habiter dans un château

Le «Château de Bavois» est actuellement à vendre.  (swisscastles.ch)

Le «Château de Bavois» est actuellement à vendre. 

(swisscastles.ch)

Ce château de contes de fée du 19e siècle est actuellement à vendre. Il se trouve à Bavois (canton de Vaud), entre Lausanne et Genève. Sa superficie est de 28'457 m2. Il comprend 18 chambres et une piscine.  

Le «Château de Bavois» est actuellement à vendre

14. Habiter sur un pont 

Sur le pont de Berne, on n'y danse pas tous en rond, mais on y habite.  (swissinfo.ch)

Sur le pont de Berne, on n'y danse pas tous en rond, mais on y habite. 

(swissinfo.ch)

Les quatre pavillons sur le pont Nydeggbrücke à Berne ont été construits en 1843 pour pouvoir encaisser les droits de douane. Toutefois, ces taxes ont été supprimées seulement 10 ans plus tard, et les pavillons ont perdu leur utilité. Par la suite, ils ont encore été loués en partie comme logements – jusqu’à aujourd’hui.


15. Habiter dans une forêt verticale 

A Chavannes-Près-Renens (canton de Vaud) une forêt verticale habitable va voir le jour.  (Stefano Boeri Architetti)

A Chavannes-Près-Renens (canton de Vaud) une forêt verticale habitable va voir le jour. 

(Stefano Boeri Architetti)

Même si c’est encore de la musique d’avenir, ce projet est spectaculaire: A Chavannes-près-Renens (Lausanne, canton de Vaud), un immeuble boisé sortira bientôt de terre.  

Des arbres, des arbustes, des plantes et des fleurs devraient pousser sur les balcons et la façade de la «Tour des Cèdres». Selon les plans, les cèdres, les chênes et les érables pourront avoir une hauteur de quatre étages. 

Les végétaux devraient filtrer les particules, produire de l’oxygène, et ainsi garantir une meilleure qualité de vie. 

L’architecte Stefano Boeri a construit deux tours similaires à Milan. La plus haute tour de Suisse romande (117 mètres) devrait être terminée en 2020. 

Connaissez-vous d’autres maisons particulières?  Envoyez-nous des photos ! Les meilleures images et citations seront utilisées par la rédaction pour un article.

Contactez l’auteur de l‘article @SibillaBondolfi sur  Facebook ou Twitter.


(Traduction de l'allemand: Katy Romy)

×