Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La neige par les chiffres Un Noël toujours moins blanc dans les stations de ski suisses



Soleil et neige en abondance, ce skieur est aux anges. 

Soleil et neige en abondance, ce skieur est aux anges. 

(Keystone)

Pour beaucoup de touristes, Noël en station rime avec neige fraîche et paysage immaculé. Si la réalité reste en général conforme à cet imaginaire collectif, il ne faut pas se leurrer pour autant: la couche de poudreuse est en constante diminution depuis plus de cinquante ans dans les Alpes suisses, comme le montre notre infographie.  

Quatre stations de ski ont été choisies en Suisse à titre d’exemple. Deux situées à moins de 1600 mètres – Adelboden et Engelberg – et deux au-dessus de cette altitude – Arosa et Zermatt. En considérant les données disponibles depuis 1960, on ne constate pas une baisse significative du nombre de Noël blancs dans ces stations. Toutefois, il apparaît clairement que la quantité de neige a diminué au fil du temps. 

graphic

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cette tendance a également été observée dans des recherches beaucoup plus approfondies. L’institut fédéral de recherches sur la neige et les avalanches (WSL) a publié au mois de septembre, en collaboration avec l’Université de Neuchâtel, une étude basée sur les données recueillies par 11 stations météorologiques des Alpes suisses entre 1970 et 2015.

L’étude parvient à la conclusion que la couche annuelle maximale de neige a fondu de 25% en moyenne sur cette période, mais également que la durée d’enneigement est de plus en plus courte. La neige fait son apparition en moyenne 12 jours plus tard et disparaît 25 jours plus tôt qu’au cours des années 1970. En d’autres termes, la couche de neige décline deux fois plus vite au printemps qu’en automne. Ces changements ont été constatés à toutes les altitudes, même s’ils sont plus immédiatement visibles à des altitudes plus basses.

A noter encore que la question de l’enneigement durant les fêtes de fin d’année préoccupe depuis longtemps les esprits. Ainsi, en 1911, MétéoSuisse écrivait dans un de ses bulletins météorologiques: «Au cours des dernières années, les vraies hiver froids et neigeux sont devenus quasiment inexistants au mois de décembre. Les poèmes de Noël qui parlent de froid, de neige ou de glace ne correspondent plus à la réalité». 

Vous pouvez contacter les auteurs de cet article sur Twitter @jofahyLien externe ou @duc_qnLien externe ou Facebook: Jo FahyLien externe ou Duc-Quang NguyenLien externe

Quand avez-vous vécu un Noël blanc pour la dernière fois? Votre expérience nous intéresse. 


(Traduction de l'anglais: Samuel Jaberg), swissinfo.ch

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×