Aller directement au contenu
Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

Série migration (partie 2)


244 millions d'immigrés dans le monde, quel pays en dénombre le plus?




Avec près de 30% de la population née hors de ses frontières, la Suisse est l'un des pays qui compte la plus forte proportion d'étrangers en Europe. Au niveau mondial, ce sont les pays du Golfe qui accueillent le plus de migrants. Reste que contrairement à certaines idées reçues, ces taux sont restés relativement stables au cours des 25 dernières années. 

En chiffres absolus, les Etats-Unis restent les champions de l'immigration. Près de 20% des migrants répertoriés dans le monde y vivent. Suivent l'Allemagne, la Russie et l'Arabie Saoudite: à eux trois, ils accueillent 14% des migrants recensés sur la planète.

Si la majorité des migrants dans le monde se trouvent en Amérique du Nord et en Europe, la migration Sud-Sud (entre pays en développement) était en 2015 plus importante que la migration Sud-Nord (d'un pays en développement vers un pays développé).  

Ce sont les pays du Golfe (Bahreïn, Koweït, Oman, Qatar, Arabie Saoudite et Emirats arabes unis) qui dénombrent le plus grand nombre d’immigrés en comparaison à leur population totale, d'après les statistiques des Nations Unies.

Même si les ONG dénoncent régulièrement des abus commis à l’encontre des travailleurs migrants dans les pays du Golfe, ces Etats dépendent largement de travailleurs étrangers pour maintenir leur croissance économique. Un rapport de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) montre que les populations des pays du Golfe ont généralement une opinion favorable de l’immigration.

A noter que la définition d'immigré utilisée ici est basée uniquement sur le pays de naissance et non sur la nationalité d’une personne. Toute personne née dans un pays autre que celui dans lequel elle vit est considérée comme un immigré. Selon cette définition, la Suisse compte près de 30% d’immigrés (24.6% en considérant la nationalité plutôt que le lieu de naissance). Trente nations comptabilisent davantage d’immigrés que la Suisse. La grande majorité d'entre elles sont des Cités-Etats comme Monaco, Singapour ou le Luxembourg.

Le graphique ci-dessous présente l’évolution du taux d’immigrés de 1990 à 2015 par régions géographiques, ainsi que pour une sélection de pays. De nombreux médias ont ainsi relayé de manière alarmiste un récent rapport des Nations Unies indiquant que «le nombre de migrants international a augmenté de 41% depuis 2000 pour atteindre 244 millions au niveau mondial». Cette augmentation en pourcentage du nombre de migrants est impressionnante mais trompeuse, car elle ne prend pas en compte la croissance de la population mondiale, qui est de 20% durant la même période. 

Si on exprime le nombre total de migrants internationaux par rapport à la population mondiale, on peut voir que cette proportion est restée relativement stable au cours des 25 dernières années -  autour des 3% -, soit une augmentation de seulement 0,5 point de pourcentage depuis l'an 2000.

Série migration

Vote par le peuple suisse pour limiter l’immigration, Brexit, tensions au sein de l’Union Européenne face à l’afflux de demandeurs d’asile, l’immigration est au coeur des préoccupations sur tout le continent et au-delà.

En Suisse comme au Royaume-Uni, on est prêt à limiter l'afflux d’immigrants au risque de remettre en cause l’accès au marché européen. A travers des graphiques, swissinfo.ch présente une série sur l’immigration. Des flux migratoires mondiaux à l’évolution historique en passant par les spécifités helvétiques, retrouvez chaque semaine les chiffres essentiels à connaître sur ce sujet. 

Droits d’auteur

Tous droits réservés. Le contenu du site web de swissinfo.ch est protégé par des droits d’auteur. Il est destiné uniquement à un usage privé. Toute autre utilisation du contenu du site web au-delà de celle stipulée ci-dessus, en particulier la diffusion, la modification, la transmission, le stockage et la copie, nécessite le consentement préalable écrit de swissinfo.ch. Si vous être intéressé par l’utilisation du contenu du site web,contactez-nous à l’adresse contact@swissinfo.ch.

En ce qui concerne l’utilisation à des fins privées, il vous est uniquement permis d’ utiliser un hyperlien menant vers un contenu spécifique et de le placer sur votre propre site web ou sur le site web de tiers. Le contenu du site web swissinfo.ch peut être exclusivement incorporé dans un environnement sans publicité et sans aucune modification. Une licence de base non exclusive et non transférable est accordée et s’applique spécifiquement à l’ensemble des logiciels, des dossiers, des données et leur contenu téléchargeables sur le site web swissinfo.ch. Elle est limitée à un seul téléchargement et enregistrement desdites données sur des appareils personnels. Tous les autres droits restent la propriété de swissinfo.ch. En particulier, toute vente ou utilisation commerciale desdites données est interdite.

×