Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Tout savoir sur la Suisse en quelques coups de dés

Un jeu...ludique et utile. Devenez Suisse en quelques coups de dés

Sorti début novembre, le jeu de société Helvetiq peut servir à parfaire sa «suissitude», mais aussi à préparer sa naturalisation. C'est au cours de la sienne qu'Hadi Barkat, Algérien d'origine, a eu l'idée de ce jeu qu'il a concrétisée avec deux amis suisses.

«Que doit-on reconnaître lorsque des sirènes sonnent un mercredi à 13h?» Que l'on soit candidat à la naturalisation ou Suisse, connaître la réponse n'empêche pas de sursauter lorsqu'a lieu, simultanément sur tout le territoire national, le test annuel des sirènes d'alarme.

Reste qu'un joueur averti en vaut deux. Et c'est là l'un des nombreux avantages des 312 questions d'Helvetiq. Sorti début novembre, ce nouveau jeu de société en contient en fait deux.

Soit un quiz sous forme de jeu de l'oie version poya, où il s'agit de progresser en répondant à des questions sur la politique, la société, la culture ou le sport suisses, et un deuxième plateau plus stratégique où le but est de gravir les échelons du système politique en usant de tous les outils de la démocratie directe.

Un beau succès

Bien que n'existant pour l'instant qu'en français, Helvetiq est bien parti pour faire un tabac. Les 3500 boîtes de la première édition ont en effet toutes été vendues en un mois, ceci uniquement en Suisse romande. Quant à la seconde édition prévue pour mi-décembre, elle en comptera 5000.

Une belle performance sur le marché suisse du jeu, où les spécialistes du domaine s'estiment heureux lorsqu'un modèle se vend à plus de 3500 exemplaires dans l'ensemble du pays. Helvetiq devrait sortir en allemand en 2009. Il devrait aussi exister prochainement en anglais, en italien et en romanche, le temps d'adapter le concept.

Compliquée, la Suisse? Fascinante à en croire Hadi Barkat. Arrivé en Suisse en 1995 pour y étudier à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), ce trentenaire, algérien d'origine, est le père spirituel d'Helvetiq.

C'est lors de sa procédure de naturalisation, entre 2005 et 2007, que lui en est venue l'idée. Constatant qu'aucun manuel de suissitude n'était disponible, il a voulu permettre aux futurs naturalisés de potasser en s'amusant. Helvetiq a donc vu le jour, avec l'aide de deux amis ingénieurs, Yves Barbey et Nils Rinaldi. Edité par la société vaudoise GameWorks, le jeu a été illustré par une graphiste lausannoise.

Pour imaginer leurs questions, les trois jeunes gens ont eu recours à des livres récents comme L'histoire suisse en un clin d'œil, mais aussi à Wikipédia et à des amis zurichois ou bernois. Histoire de donner une assise vraiment nationale à leur jeu.

L'argent de Federer

«Au début, c'était très lié à ma procédure de naturalisation, mais assez rapidement, on s'est rendu compte que ce jeu pourrait intéresser tous les Suisses. Lorsque je préparais ma naturalisation, je posais des questions aux gens autour de moi et généralement, ils ne savaient pas les réponses ou alors ils les avaient oubliées», raconte Hadi Barkat, qui vit aujourd'hui entre Lausanne et Boston.

S'il garde un bon souvenir de son entretien avec le municipal lausannois Olivier Français, le jeune homme n'en a pas moins vécu un moment digne des «Faiseurs de Suisses» lors de son audition à la police judiciaire.

Outre une question portant sur la conscience qu'il avait des dangers d'avalanche lorsqu'il faisait de la peau de phoque, on lui a en effet demandé s'il trouvait normal que Roger Federer gagne autant d'argent.

«Je ne sais toujours pas aujourd'hui pourquoi on m'a posé cette question. J'avais été un peu désarçonné. Sur le moment, dans le cadre d'une audition pour la naturalisation, ça rend quand même un peu anxieux. Il y a en effet matière à débat. Je m'en suis tiré en parlant de son talent, mais aussi de tous les équipementiers qu'il fait vivre», rigole Hadi Barkat.

Pour les futurs naturalisés

Content de faire partie des quelque 45'000 personnes qui ont obtenu la nationalité helvétique en 2007, il voit Helvetiq comme un bon outil pédagogique pour préparer une naturalisation. En particulier pour ceux qui doivent passer une audition – ce qui n'est pas le cas de tout le monde puisque ce type de procédure passe par les cantons et les communes et varie de ce fait beaucoup d'un lieu à l'autre.

Une situation typiquement suisse face à laquelle les concepteurs du jeu ont trouvé une parade. Les communes ont la possibilité de commander une version agrémentée d'une série de questions spécifiquement locales. Vevey a par exemple déjà passé commande.

Outre les communes, des enseignants, des institutions liées à l'immigration, la Croix-Rouge ou Caritas ont aussi signalé leur intérêt pour Helvetiq. C'est qu'avec son système de questions récurrentes, le jeu, contrairement par exemple au Trivial Pursuit, permet de mémoriser les réponses.

«Plutôt que de devoir s'isoler comme lors d'un examen, on a voulu rendre la préparation de la naturalisation plus ludique, souligne Hadi Barkat. Ce n'est pas forcément évident pour tout le monde de retenir des dates comme celle de la bataille de Marignan». A propos, c'était en quelle année, la bataille de Marignan ?

swissinfo, Carole Wälti

Faits

Helvetiq tient sur 1 plateau de jeu biface
Il contient un quiz et un jeu politique.
Il compte 156 cartes-jeu et 212 questions.
La première édition (3000 jeux) est sortie le 11 novembre.
Elle a été écoulée en un mois.
5000 nouveaux jeux ont été commandés pour la deuxième édition.
Prix: 69,90 CHF plus les frais de port.

Fin de l'infobox

Faites le test!

1. Qu'a gravé le Groupe Bélier du Jura sur la pierre d'Unspunnen ?
2. Quel auteur russe du 19ème siècle s'est ruiné au casino de Saxon, en Valais?
3. Quel corps de l'armée suisse fut créé en 1941?
4. Combien coûtait un café en Suisse en 1950?
5. Qu'a inventé Georges de Mestral par mimétisme de la nature?
6. Quelle créature de Hollywood l'artiste suisse Hans-Ruedi Giger imagina-t-il ?
7. Quel mouvement artistique fut fondé au début du 20ème siècle à Zurich?
8. Quelle alliance le canton de Berne rallia-t-il en 1353 ?
9. En 2001, La Poste émit un timbre diffusant une odeur spéciale, laquelle?
10. Quelle est la particularité de la descente de ski du Lauberhorn?

Fin de l'infobox

... Réponses

1. Les 12 étoiles européennes.
2. Dostoïevski.
3. La Marine suisse.
4. CHF 1.-
5. Le velcro.
6. Alien
7. Le Dadaïsme.
8. La Confédération des 8 cantons ou l'alliance des Waldstätten.
9. Chocolat.
10. Il s'agit de la plus longue descente à ski du monde

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.