Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Solidarité au temps du Covid-19 Cervin illuminé: invisible à l’œil nu, l’opération fait un buzz mondial

Photo prise avec une pause de 30 secondes par le directeur du Zermatterhof, Rafael Biner. 

(DR)

Depuis le 24 mars, un artiste projette les drapeaux d’une vingtaine de nations sur le Cervin. Les habitants de Zermatt n’y ont vu que du feu, mais l’image fait quand même le tour du monde. A Dubaï, le drapeau suisse a été projeté en réponse sur la plus haute tour du monde.  

«La célèbre montagne du Cervin en Suisse a été illuminée pendant quelques heures avec un drapeau américain comme symbole de solidarité pendant la pandémie de coronavirus, relate la chaîne américaine CNN. La montagne a été illuminée avec les drapeaux du Japon, de l’Allemagne, du Royaume-Uni, de la France, de l’Italie et d’autres ainsi que les hashtags #hope et #allofus. La destination touristique a également projeté des messages encourageant les gens à rester chez eux et les invite à ‘rêver maintenant – voyager plus tard’».

Grâce aux grandes agences de presse qui travaillent à distance, presque tous les médias du monde – de la Libre Belgique au Times of India - ont relayé les images, obligeant les Zermattois à se frotter les yeux! En effet, impossible de voir le résultat à l’œil nu, comme l’explique Rafael Biner, le directeur du Zermatterhof, le palace qui a dû fermer ses portes le 14 mars: «Pour le voir, je suis monté au 4 étage de l’hôtel, j’ai pris mon appareil de photo et mis sur pose durant 30 secondes en travaillant l’ouverture de l’objectif.»

La présidente de la commune de Zermatt, Romy Biner-Hauser, confirme que le but n’était pas d’illuminer le ciel de la station valaisanne ou de faire de la promotion touristique: «C’était une opération pour exprimer notre solidarité. Ce n’est donc pas un hasard si nous avons commencé avec l’Italie, si proche de Zermatt et si lourdement touchée».

>> Les images de la Radio télévision suisse (RTS):

«Nos pensées accompagnent tous les Américains à cette époque sans précédent. Nous avons hâte de nous revoir au pied du Cervin, nous sommes tous dans le même bateau, a écrit pour sa part l’organisation touristique Zermatt Matterhorn sur sa page Facebook. Nous savons que vous avez hâte de nous rendre visite. Bientôt, nous pourrons nous revoir. Pour le moment, cependant, la santé est notre priorité».

L’image du Titanic

C’est l’artiste suisse Gerry Hofstetter qui a été mandaté pour projeter le drapeau américain sur le sommet de 4'478 m (14’692 pieds) dans le cadre d’une série nocturne conçue pour montrer la soutien de Zermatt à ceux qui luttent contre la pandémie.

«C’était une opération pour exprimer notre solidarité. Ce n’est donc pas un hasard si nous avons commencé avec l’Italie, si proche de Zermatt et si lourdement touchée»

Romy Biner-Hauser, présidente de la commune de Zermatt

Fin de la citation

Connu pour projeter des images sur des points de repère et créer des installations artistiques temporaires, il avait ainsi projeté une image grandeur nature du Titanic sur un énorme iceberg antarctique en 2012 pour marquer le 100e anniversaire du naufrage: «La lumière, c’est l’espoir. Si vous faites un message avec la lumière dans une situation comme celle que nous vivons actuellement, vous donnez cet espoir», explique Gerry Hofstetter. 

Combien a coûté l’opération Cervin? La commune ne donne pas de chiffres, mais salue les retombées extraordinaires de cette opération «solidarité»: «Il n'y a aucun intérêt commercial ni politique derrière cette opération», assure la présidente de la commune.

Les images retravaillées pour être diffusées sont si belles que certains ont eu des doutes quant à leur authenticité. Ainsi, le site anglophone «Truth and fiction», qui traque les informations douteuses, s'est même fendu d'une vérification, commente le site de la radio-télévision helvétiqueLien externe.

Informé de l’image retravaillée du Cervin avec le drapeau américain, l’ambassadeur de Suisse Jacques Pitteloud admet que ce n’est pas si grave si la réalité est quelque peu embellie: l’important est de témoigner sa solidarité avec le peuple américain.

La Tour Eiffel à Paris, l'Empire State Building à New York et la Burj Khalifa à Dubaï ont eux aussi revêtu les couleurs de différents pays. L’immeuble tour de Dubaï, la plus haute du monde à 828 m, a revêtu les couleurs suisses quelques jours après que celles des Emirats arabes unis et de l’Arabie saoudite soient projetées à Zermatt.

Des réactions contrastées

Dans la station vidée de ses touristes depuis le 14 mars, les habitants ont appris par les médias que le Cervin était illuminé tous les soirs de beau temps. Certains trouvent le buzz intéressant et salutaire pour le tourisme, tout en s’interrogeant sur la démarche.

Pour Vrony Cotting, la tenancière de Chez Vrony, le laser n’était pas assez puissant depuis le lieu de projection de Schwarzsee pour que l’on voie les images, mais ses enfants ont pu l’apercevoir depuis Findeln: «Sur les hauteurs, le contraste était meilleur, mais c’était quand même une opération de relations publiques», commente la restauratrice qui espère bien rouvrir comme prévu au mois de juin.

Rafael Biner, le directeur du Zermatterhof, assure avoir reçu un nombre incroyable de messages de sympathie de ses clients. Proche de l’ancien roi Juan Carlos venu plusieurs fois au pied du Cervin, une cliente espagnole a transmis la photo du drapeau ibérique à l’ex-souverain qui s’est dit très touché. Et la photographie du drapeau des Emirats, transmise à un proche du cheikh, lui aussi hôte du palace zermattois, s’est traduite par la projection du drapeau à croix blanche sur la tour emblématique de Dubaï.

Les protecteurs de la nature peuvent être satisfaits: l’opération «Cervin illuminé» n’a pas accentué la pollution lumineuse en cette période où le message largement diffusé est de «rester à la maison»: «Zermatt veut toujours respecter la nature. Si l’opération est au final salutaire pour le tourisme, ce n’était pas le but. On a commencé avec le drapeau suisse et l’on terminera la projection le week-end prochain avec un drapeau surprise», affirme Romy Biner-Hauser.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Contenu externe

Vivre et travailler dans les montagnes grâce à Internet

Vivre et travailler dans les montagnes grâce à Internet

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.