Toute l'actu en bref

Le port du voile sera interdit au Tessin dès le 1er juillet (archives).

KEYSTONE/KARL MATHIS

(sda-ats)

Le Tribunal fédéral a rejeté l'effet suspensif de deux recours contre l'interdiction du port du voile intégral au Tessin. La loi entrera donc en vigueur le 1er juillet comme prévu.

Le Tribunal fédéral doit encore se prononcer sur le fond des deux recours. Ceux-ci portent sur l'interdiction du voile dans les lieux publics et la loi révisée touchant l'ordre public. Mais cela ne retarde pas l'application de la nouvelle loi, a indiqué le Conseil d'Etat tessinois mercredi.

Il sera interdit de se couvrir le visage dans l'espace public. Les électeurs tessinois avaient accepté en septembre 2013 une initiative en ce sens.

Loi distincte

La loi devait s'appliquer de la même façon aux musulmanes portant la burqa ou le niqab qu'aux fans de sport qui se masquent le visage ou aux manifestants portant des cagoules. Le Parlement ne l'a cependant pas entendu de cette oreille. Une loi distincte a été édictée pour réglementer le port du voile.

Ce texte ad hoc, composé de neuf articles, vise aussi à promouvoir l'intégration et les échanges sociaux. Le Grand Conseil a tenu à faire cette distinction pour éviter de mettre sur un pied d'égalité femmes voilées, hooligans ou manifestants masqués. Les amendes en cas d'infraction oscilleront entre 100 et 10'000 francs.

Touristes: pas d'exception

Il n'y aura pas d'exceptions pour les touristes. Il sera indiqué dans les aéroports et les douanes qu'il est interdit de se dissimuler le visage au Tessin.

La loi tessinoise s'inspire de celle sur le voile intégral en France, que la Cour européenne des droits de l'Homme a validée en juillet 2014. En Suisse, le Parlement, sur recommandation du Conseil fédéral, avait aussi donné son aval au texte tessinois.

sda-ats

 Toute l'actu en bref