Toute l'actu en bref

Sept banques dont UBS ont notamment finalisé des transactions internationales en recourant à la monnaie numérique XRP, développée à partir de la "Blockchain" par la start-up Ripple (image symbolique).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Un groupe de sept grandes banques a effectué de premiers paiements transfrontaliers en utilisant la technologie "Blockchain", a-t-il annoncé mercredi. Parmi les établissements bancaires figurent le numéro un helvétique UBS, l'espagnol Santander et l'italien UniCredit.

Ces banques ont notamment finalisé des transactions internationales en recourant à la monnaie numérique XRP, développée à partir de la "Blockchain" par la start-up Ripple. Cette dernière a mis en place un système de transferts d'argent et de paiements à l'international en temps réel.

Traditionnellement, pour effectuer des transactions financières telles que l'achat d'une action par exemple, les banques passent par ce que l'on appelle des chambres de compensation et de "clearing" - Clearstream ou Eurostream. Celles-ci vérifient que l'acheteur reçoit bien son titre de propriété, et le vendeur son argent.

Grosso modo, elles s'assurent que tout se passe bien entre le moment où la transaction est engagée et celui où la livraison est faite. Grâce à la "Blockchain", le règlement est quasiment instantané, affirment les sept banques ayant pris part à cette première.

"Moment charnière"

"Nous sommes parvenus à un moment charnière où les institutions financières sont en train de transiter des tests vers une application réelle de la 'Blockchain'", s'est réjoui Chris Larsen, le directeur général de Ripple.

La "Blockchain" ou "chaîne de blocs" est un programme informatique virtuel partagé entre de nombreuses parties permettant de garantir la traçabilité d'un échange. Elle est l'essence des monnaies virtuelles comme le bitcoin.

Pour les banques, les applications concrètes de la "Blockchain" sont multiples: moins d'intermédiaires dans les transactions, donc moins de coûts de fonctionnement, des échanges plus rapides et plus sécurisés.

Doutes

Des doutes sur les vulnérabilités du système ont toutefois ressurgi la semaine dernière après que des pirates informatiques ont dérobé l'équivalent de plus de 50 millions de dollars de monnaie numérique. La somme a été volée à la DAO (Decentralized Autonomous Organization). Le fonds d'investissements avait collecté l'argent en Ether, une monnaie numérique concurrente du Bitcoin.

Outre Santander, UBS et UniCredit, les banques canadienne CIBC, émiratie National Bank of Abu Dhabi, allemande ReiseBank et l'institution financière canadienne ATB Financial sont les autres établissements ayant effectué des paiements transfrontaliers via cette technologie.

sda-ats

 Toute l'actu en bref