"Vingt titres en Grand Chelem, c'est un rêve"


 Toute l'actu en bref

Dans une interview accordée à "L'Equipe", Roger Federer évoque la possibilité de gagner vingt titres en Grand Chelem. "Vingt titres en Grand Chelem, c'est un rêve", dit-il à la une du quotidien.

Il reconnaît toutefois que la tâche qui l'attendra ce printemps à Paris sera très ardue. "Je sais que Roland-Garros, ça sera difficile parce qu'il faudrait travailler très dur lors de la saison sur terre pour être parfaitement prêt pour le "French", et encore c'est sans garantie, explique-t-il. Je dois donc me poser la question: combien de tournois je suis prêt à jouer sur terre battue pour Roland-Garros ?"

"Wimbledon et l'US Open, j'ai toujours une chance si je joue bien et si je suis en bonne santé avec la rapidité des courts, poursuit-il. Vingt titres, c'est un rêve, pourquoi pas ? Mais ma meilleure chance est clairement à Wimbledon."

Dans cette interview réalisée à Dubaï où il dispute cette semaine un tournoi ATP 500 qu'il a déjà remporté à... sept reprises, Roger Federer donne le secret de sa longévité. Une longévité qui lui a permis de cueillir le mois dernier à 35 ans et demi à Melbourne son dix-huitième titre majeur. "Quand je suis devenu no 1 mondial, je n'ai pas chassé tous les tournois possibles, avoue-t-il. J'avais des demandes pour jouer partout et j'ai dit non à 90 %. La gestion de la programmation, de ma vie privée, de ma vie professionnelle et de mon tennis m'a permis de garder le feu, l'amour de mon sport et de rester en forme."

Il souligne enfin que "sans le travail, on n'arrive pas très loin." "Le talent amène à la porte mais cette porte, il faut la passer soi-même", remarque-t-il justement. Cette porte, cela fait bientôt... quinze ans qu'il l'a franchie.

ATS

 Toute l'actu en bref