Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les 68 tonnes de viande ont été introduites en Suisse dans des véhicules non réfrigérés.

(sda-ats)

Un Capverdien de 41 ans domicilié en France voisine a été arrêté pour un trafic de viande d'envergure. En près de quinze ans, il a importé illégalement en Suisse 68 tonnes de marchandises destinées à des clients privés dans toute la Suisse romande.

Dix-huit tonnes de viande de boeuf, onze tonnes de porc, 27 tonnes d'agneau et douze de poulet: tel est le bilan des importations illégales effectuées par le contrebandier. L'Administration fédérale des douanes (AFD) a mis fin à ses agissements l'automne dernier, a annoncé cette dernière jeudi dans un communiqué.

Le trafiquant a été repéré en août 2016 à la douane de Morgins (VS). Il venait d'introduire sur le territoire helvétique près de 80 kilos de viande de boeuf sans avoir effectué de formalité douanière.

Risques pour la santé

L'homme a admis introduire en fraude en moyenne une centaine de kilos de viande par semaine à l'aide de véhicules non réfrigérés. La pratique est non seulement illégale mais elle "met également en péril la sûreté sanitaire de la population", souligne l'AFD. Le bénéfice retiré de la fraude est estimé à 6 francs par kilo.

Le contrebandier devra payer les redevances douanières fraudées qui se montent à un million de francs environ. De plus, en raison "de la gravité des infractions commises", l'AFD demandera probablement que l'auteur soit jugé par un tribunal.

ATS