Toute l'actu en bref

Le président américain Barack Obama mercredi à Flint dans l'Etat du Michigan.

/AP Pool The Detroit News/DANIEL MEARS

(sda-ats)

Le président des Etats-Unis Barack Obama a bu mercredi de l'eau de Flint, petite ville du Michigan secouée par un retentissant scandale sanitaire. Il a toutefois souligné que l'indispensable réparation des canalisations de la ville pourrait prendre plusieurs années.

"C'est juste pour illustrer ce que nous savons scientifiquement", a lancé M. Obama après avoir, sous l'oeil des photographes, bu un verre d'eau et rappelé le verdict des autorités sanitaires: lorsqu'elle a été filtrée, l'eau de la ville est sans danger à l'exception cependant des enfants de moins de six ans et des femmes enceintes.

Cependant, a-t-il souligné aussitôt, cette solution temporaire ne doit pas faire oublier que nombre de conduites d'eau en plomb de la ville devront être remplacées: "Cela pourra pendre un an, peut-être deux ans, peut-être plus", a-t-il mis en garde à l'issue d'une rencontre avec les autorités locales.

Ancienne cité industrielle, économiquement sinistrée, Flint est devenue en quelques mois le symbole de l'absurdité d'un système, de l'inquiétante dégradation des infrastructures dans nombre de zones urbaines des Etats-Unis mais aussi des injustices profondes de la société américaine.

sda-ats

 Toute l'actu en bref