ABB découvre des activités criminelles dans sa filiale sud-coréenne


 Toute l'actu en bref

Le groupe a découvert les irrégularités après la disparition du trésorier suspect le 7 février dernier (archives).

KEYSTONE/WALTER BIERI

(sda-ats)

ABB a découvert dans sa filiale sud-coréenne un cas de malversations et de détournement de fonds d'une ampleur considérable. Ses résultats 2016 en subiront un impact estimé à 100 millions de dollars avant impôts (même montant en francs).

Le trésorier de cette filiale est soupçonné d'avoir falsifié des documents et d'avoir collaboré avec des tiers pour soustraire de l'argent de l'entreprise. Cette personne a disparu le 7 février dernier. C'est alors qu'ABB a découvert les irrégularités.

Le groupe a ouvert une enquête impliquant des experts indépendants spécialisés en criminalistique et dans le domaine juridique. Il coopère avec les autorités pénales ainsi qu'avec la police locale et Interpol, a-t-il indiqué mercredi dans un communiqué.

ABB a immédiatement examiné ses comptes bancaires à travers le monde. Il a constaté que cette situation concerne exclusivement la Corée du Sud. Il s'efforce de réduire l'impact en récupérant des fonds, en faisant appel à la justice, et via les assurances.

Il faudra donc réviser les résultats non audités qu'ABB avait communiqués début février. L'entreprise compte publier son rapport annuel d'ici au 16 mars au plus tard.

ATS

 Toute l'actu en bref