Toute l'actu en bref

"C'est une mesure sans précédent pour Airbnb, que nous ne prenons pas à la légère, mais nous pensons que c'est la meilleure façon de protéger notre communauté d'hôtes et d'invités", a justifié la société lundi soir sur son blog (archive).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

La plateforme en ligne d'hébergement Airbnb a porté plainte auprès d'un tribunal californien contre une nouvelle réglementation. Cette dernière l'oblige à vérifier que les personnes proposant un logement à San Francisco sont bien enregistrées auprès de la ville.

"C'est une mesure sans précédent pour Airbnb, que nous ne prenons pas à la légère, mais nous pensons que c'est la meilleure façon de protéger notre communauté d'hôtes et d'invités", a justifié la société lundi soir sur son blog.

Adopté début juin par la ville de San Francisco, siège d'Airbnb, le texte oblige les plateformes à vérifier que le numéro d'enregistrement fourni par les hôtes lors de leur inscription sur le site est véridique, sous peine de sanctions pénales et civiles.

San Francisco cherche à limiter la flambée des prix des logements dans l'agglomération. C'est dans ce cadre que la ville a mis en place toute une procédure pour tenter d'empêcher des propriétaires de retirer leurs biens de la location longue durée pour les dédier uniquement à Airbnb.

"Le système ne fonctionne pas"

La plateforme assure avoir incité ses hôtes à s'inscrire, notamment en leur expliquant le processus d'enregistrement auprès de la ville. Mais le dernier texte, contraignant Airbnb à bannir de sa plateforme toutes les personnes ne s'étant pas enregistrées, "ignore le fait que le système ne fonctionne pas", estime le site.

Dans sa plainte, Airbnb invoque notamment le fait qu'un site ne peut pas être tenu responsable pour ce qu'y postent ses utilisateurs. Un site ne peut pas non plus être obligé sans assignation à partager leurs informations, selon Airbnb.

sda-ats

 Toute l'actu en bref