Toute l'actu en bref

Google a fait état d'un bénéfice net en hausse à 4,88 milliards de dollars au deuxième trimestre 2016 (archives).

KEYSTONE/AP/MARCIO JOSE SANCHEZ

(sda-ats)

Alphabet, la maison mère du géant Internet américain Google, a dévoilé jeudi un nouveau bond de son bénéfice et de son chiffre d'affaires. Ils ont été soutenus notamment par le moteur de la publicité en ligne.

Le bénéfice net a grimpé de 43% à 4,9 milliards de dollars (4,8 milliards de francs) et le chiffre d'affaires de 21% à 21,5 milliards de dollars. Ce dernier chiffre est supérieur aux attentes du marché, tout comme le bénéfice par action, qui sert de référence aux Etats-Unis et a dépassé de 38 cents la prévision moyenne des analystes, à 8,42 dollars.

Cela permettait à l'action Alphabet de gagner près de 5% vers 22h45 dans les échanges électroniques suivant la clôture de la bourse de New York.

Ces résultats "reflètent les investissements fructueux que nous faisons depuis plusieurs années pour nous étendre rapidement dans des domaines comme le mobile et la vidéo", a commenté la directrice financière, Ruth Porat, cité dans le communiqué. Elle a assuré continuer à "investir de manière responsable".

Google en verve

L'essentiel de la croissance et des bénéfices du groupe est dû une fois encore à sa filiale Google, qui depuis une réorganisation l'an dernier, s'est recentrée sur le coeur de métier du groupe: la publicité et la recherche en ligne, la vidéo avec YouTube, ou le mobile autour du système d'exploitation Android.

Google a vu son bénéfice d'exploitation s'améliorer de 25% sur un an à presque 7 milliards de dollars, et son chiffre d'affaires de 21%, à 21,3 milliards, dont 19,1 milliards pour les seules recettes publicitaires (+19%).

Les paris futuristes du groupe, qui recouvrent entre autres ses projets dans les voitures sans chauffeur ou la santé, restent, en revanche, déficitaires. Ils ont dégagé 185 millions de dollars de revenus ce trimestre, plus du double du montant enregistré un an plus tôt, mais leur perte d'exploitation s'est creusée, à 859 millions contre 660 millions au deuxième trimestre 2015.

sda-ats

 Toute l'actu en bref