Toute l'actu en bref

Le lion d'Asie est légèrement plus petit que le lion d'Afrique.

KEYSTONE/AP ROME BIOPARCO ZOO

(sda-ats)

Le joueur indien de cricket Ravindra Jadeja a écopé d'une amende de 20'000 roupies (près de 300 francs) pour avoir fait des égoportraits avec des lions d'Asie dans un parc national de l'ouest de l'Inde. L'espèce est en danger d'extinction.

Une enquête avait été ouverte en juin après la publication de ces photos par M. Jadeja, qui avaient fait un tabac sur les réseaux sociaux.

Il les avait prises avec son épouse lors d'un safari dans la forêt de Gir, dans l'Etat du Gujarat, le dernier endroit où le lion d'Asie vit encore en liberté.

Interdit de descendre de voiture

En raison d'une recrudescence d'attaques par des félins, il est interdit de faire des égoportraits avec les lions, et il est interdit de descendre du véhicule pendant le safari.

"Nous avions lancé une enquête et demandé à Jadeja de venir témoigner", a déclaré A.P. Singh, conservateur en chef des forêts de l'Etat de Gujarat. "Comme il n'était pas disponible, son beau-père Hardevsinh Solanki a fait une déposition écrite en son nom et payé les 20'000 roupies d'amende."

Sur une des photos, le joueur de 27 ans -actuellement en tournée internationale aux Antilles avec l'équipe indienne - apparaît tout sourire, pointant le doigt vers des félins se reposant derrière lui. Un autre cliché le montre avec son épouse.

Quelque 500 individus

Le lion d'Asie est légèrement plus petit que le lion d'Afrique.

On en comptait un millier d'individus il y a un siècle avant que sa population ne chute brutalement à 20 spécimens. La création du sanctuaire de Gir, après l'indépendance de l'Inde en 1947, a permis de faire croître la population de lions d'Asie, le symbole de la république indienne.

Au dernier recensement, ils étaient 523 individus.

sda-ats

 Toute l'actu en bref