Toute l'actu en bref

Angelique Kerber a parachevé sa prise de pouvoir à New York.

Deux jours après avoir conquis la place de no 1 mondiale, l'Allemande a gagné l'US Open, en battant en finale la Tchèque Karolina Pliskova à l'issue d'une partie acharnée (6-3 4-6 6-4).

La gauchère de 28 ans s'est ainsi offert le deuxième Grand Chelem de sa carrière, huit mois après son titre à l'Open d'Australie. De quoi agrémenter son épatante saison 2016, durant laquelle elle a également atteint la finale à Wimbledon et aux JO de Rio.

Il s'en est toutefois fallu de peu qu'Angelique Kerber quitte aussi New York comme "simple" finaliste. L'Allemande est en effet tombée face à une redoutable Karolina Pliskova, totalement décomplexée après s'être payée en demi-finale Serena Williams, la désormais ex-no 1 mondiale.

La grande Tchèque (1m86) a fait très mal à Angelique Kerber avec sa force de frappe, comme à toutes ses autres victimes de la quinzaine d'ailleurs. L'Allemande a même semblé proche du K.-O, lorsqu'elle s'est retrouvée menée 3-1 dans la manche décisive.

Mais c'est à ce moment que Karolina Pliskova a fléchi, tandis qu'Angelique Kerber, porté par son instinct de survie, a pu se relancer. La native de Brême a recollé au score, puis forcé la décision à 4-5 sur le service de son adversaire, qui a terminé la rencontre sur trois fautes directes. Et après 2h07 de jeu, sur un Arthur Ashe Stadium écrasé par la chaleur, c'est la contreuse allemande qui est sortie gagnante de cette belle opposition de style face à l'attaquante tchèque.

Battue il y a trois semaines par cette même Pliskova en finale à Cincinnati, où elle avait laissé filer une première opportunité de devenir no 1 mondiale, Angelique Kerber tenait trop à sa revanche. Elle tenait, surtout, à faire honneur à son nouveau rang de reine du tennis. Elle y est parvenue et, désormais, il n'y a plus de doute: la meilleure joueuse du moment s'appelle Angelique Kerber.

sda-ats

 Toute l'actu en bref