Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Arbonia a généré en 2016 un bénéfice net de près de 7,6 millions de francs, après une perte de 177 millions un an plus tôt (archives).

KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

(sda-ats)

Arbonia a renoué avec la rentabilité au terme de l'année 2016, après sa transformation. L'équipementier du bâtiment thurgovien a généré un bénéfice net de près de 7,6 millions de francs, après une perte de 177 millions un an plus tôt.

Le groupe a atteint les premières améliorations en matière de performance opérationnelle, indique mardi Arbonia, ex AFG Arbonia-Forster. Le résultat avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (EBITDA) s'inscrit à 68,7 millions de francs, soit plus du double comparé à l'exercice précédent, marqué par les restructurations et la reprise, en fin d'année, du groupe Looser.

Comme déjà annoncé en janvier, les ventes ont progressé de 5,7% en un an à 995,4 millions de francs, tirant parti des acquisitions. Dans un environnement de marché délicat et hétérogène pour l'industrie du bâtiment en Europe, la performance reflète notamment la consolidation des sociétés Sabiatherm et Koralle en 2016 ainsi que Bloxer depuis juillet 2015.

Pour le nouvel exercice, Arbonia anticipe un chiffre d'affaires net supérieur à 1,3 milliard de francs. Le groupe thurgovien vise un EBITDA au-delà de 110 millions. Compte tenu des rachats, il vise pour 2018 des ventes de près de 1,4 milliard et un EBITDA d'environ 150 millions.

ATS