Berne - Le dalaï lama s'est rendu à la Maison Blanche pour y rencontrer le président américain Barack Obama malgré les protestations de Pékin. La Chine accuse le chef spirituel des Tibétains en exil d'avoir des visées sécessionnistes.
Elle s'oppose à tout contact entre des dirigeants étrangers et le chef des bouddhistes tibétains, âgé de 74 ans, qui s'est exilé en Inde en 1959. Après l'entrevue, tous les présidents américains depuis George Bush père auront rencontré le dirigeant tibétain.
L'administration américaine insiste sur le fait que M.Obama reçoit le dalaï lama en tant que dirigeant spirituel. Mais selon certaines sources, elle cherche aussi à connaître l'état d'avancement du dialogue difficile entre ses émissaires et le gouvernement chinois.
Le leader tibétain doit aussi s'entretenir à huis clos avec la secrétaire d'Etat Hillary Clinton. L'administration Obama a fait part de sa détermination à bâtir une relation constructive avec la Chine sur un éventail de sujets.
Mais depuis le début de 2010, elle n'en a pas moins pris des décisions qui ont fâché les autorités de Pékin, comme l'approbation de ventes d'armes pour 6,4 milliards de dollars à Taïwan, considéré par la Chine comme une province rebelle.
Pékin a averti que la visite du dalaï lama nuirait aux relations américano-chinoises. Mais certains analystes aux Etats-Unis estiment que les dirigeants chinois, comme M.Obama, ne perdent pas de vue les avantages de la coopération entre les deux puissances.
Ainsi, le porte-avion américain USS Nimitz est arrivé à Hong Kong à quelques heures de la visite du dalaï lama à Washington, malgré les menaces de la Chine de mettre fin à la coopération militaire avec les Etats-Unis.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.