Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La superstar du sprint Usain Bolt, qui n'avait plus couru depuis les JO 2016, a retrouvé les pistes avec sérieux samedi.

Le Jamaïcain a gagné le 150 m des Nitro Athletics à Melbourne, une compétition par équipes inédite, en 15''28, un bon chrono signé tout en relâchement.

"C'est la première fois que je suis en forme en février", a-t-il confié après sa course. En Australie, l'octuple champion olympique a en effet plutôt répondu présent pour sa reprise depuis Rio, terminant à moins d'une seconde de son record (14''35) sur la distance, établi en 2009 à Manchester, alors qu'il a fortement ralenti l'allure dans les derniers mètres. Pour rappel, son record sur 200 m, qui date également de 2009 mais à Berlin, est de 19''19.

"Je suis ravi d'avoir pu courir sur une course individuelle. Je me suis senti bien et j'ai essayé de ne pas me blesser. J'ai encore quelques mois (avant les championnats du monde, ndlr) et ça devrait aller", a-t-il ajouté.

Les Mondiaux de Londres, en août, constitueront le dernier défi de l'icône de l'athlétisme, avant la retraite.

Quarante-cinq minutes après le 150 m, il s'est également imposé sur 4 x 100 m en 40''45 avec son équipe de rêve mixte, composée de ses compatriotes Asafa Powell et Natasha Morrison ainsi que de l'Américaine Jeneba Tarmoh.

"Je vais essayer de participer à autant de meetings que possible tant que je reste en forme, pour que tout le monde puisse me voir avant que j'arrête", a confié le sextuple athlète de l'année de l'IAAF (2008, 2009, 2011, 2012, 2013 et 2016).

En Australie, le Jamaïcain de 30 ans est le capitaine d'une équipe "All Stars" opposée à cinq sélections nationales (Australie, Chine, Japon, Grande-Bretagne et Nouvelle-Zélande) et pourrait encaisser près de 700'000 euros (760'000 francs) pour sa participation, soit environ le double de ce qu'il négocie habituellement en meeting.

ATS