Bons résultats 2016 pour les viticulteurs romands et tessinois


 Toute l'actu en bref

Vendanges dans le Lavaux (VD). C'est surtout le sud du pays et la Suisse romande qui ont bénéficié de l'embellie automnale.

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

L'automne ensoleillé a sauvé la vendange 2016. Le volume récolté a été supérieur d'un quart à l'année précédente, indique l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) dans un communiqué jeudi.

Après avoir atteint un plancher historique en 2015, le volume de la vendange a atteint 105 millions de litres en 2016. Cela représente 20 millions de plus que l'année précédente.

L'augmentation a été surtout marquée en Suisse romande (19,7 millions de litres de plus) et au sud du pays, précise l'OFAG. La Suisse alémanique a été moins favorisée, surtout les grands cantons viticoles (ZH, SH, GR, AG).

Mildiou et drosophile

Le printemps froid et humide avait fait craindre une année difficile. Le gel a sévi par endroit, puis des pluies abondantes, qui ont favorisé l'apparition du mildiou.

Les conditions météorologiques se sont améliorées durant l'été, mais elles n'ont pas suffi à rassurer les agriculteurs. Car au même moment, le vignoble était la cible d'attaques massives de la drosophile du cerisier.

L'automne chaud et sec a néanmoins permis de redresser la situation. Le raisin était de qualité et il a atteint un haut degré de maturité, indique l'OFAG. Concernant la quantité, le rendement se situe dans la moyenne de ces dernières années.

ATS

 Toute l'actu en bref