Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'équipe de Chapecoense, décimée en novembre dernier dans un accident d'avion, fait son retour mardi sur la scène internationale.

Elle va affronter à Maracaibo le club vénézuélien de Zulia en Copa Libertadores, une compétition qu'elle dispute pour la première fois.

Un peu plus de trois mois après la tragédie aérienne qui avait ému le monde entier, le nouvel entraîneur de l'équipe, Vagner Mancini, aura pour dure mission de faire revenir la joie, après le deuil, au sein d'un effectif presque entièrement renouvelé.

L'idée, a-t-il confié à la presse brésilienne, est de "se souvenir de tous" ceux ayant péri dans l'accident du 28 novembre en "jouant bien au football".

La "Chape" a dû effectuer 22 recrutements pour disputer la Copa Libertadores, après la mort de 19 joueurs et de l'entraîneur précédent dans le crash qui a coûté la vie à 71 des 77 passagers de l'avion charter qui transportait l'équipe à Medellin, en Colombie.

Les trois joueurs survivants, dont le gardien Jackson Follman amputé de la jambe droite, avaient par la suite reçu, en hommage, le trophée de la Copa Sudamericana (l'équivalent de l'Europa League), dont le club brésilien allait ce jour-là disputer la finale contre l'Atlético Nacional.

C'est la première fois que Chapecoense, modeste club qui jouait encore en 2009 en quatrième division brésilienne, dispute la Copa Libertadores (la Ligue des champions d'Amérique du Sud), comme son rival Zulia.

ATS