Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Didier Burkhalter avait rencontré Shimon Peres en 2013 lors d'une visite en Israël et dans les territoires occupés (archives).

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

Le conseiller fédéral Didier Burkhalter a exprimé sa "réelle tristesse" à l'annonce de la mort de Shimon Peres. Le chef de la diplomatie suisse a salué un "homme aussi simple qu'impressionnant (...) en même temps visionnaire à long terme et acteur de son temps".

"C'est avec une réelle tristesse que j'ai appris le décès de M. Shimon Peres (...) Je l'avais rencontré il y a quelques années et ce moment est resté gravé dans ma mémoire", a déclaré à l'ats M. Burkhalter.

"C'était en 2013, lors d'une visite au Proche-Orient et le président Peres m'avait reçu pour un entretien. Au lieu de l'officialité des quelques minutes prévues, ce fut une longue discussion fondamentalement humaine, emplie d'anecdotes et de témoignages personnels", se souvient le conseiller fédéral.

"J'ai alors découvert un homme aussi simple qu'impressionnant: à la fois au-dessus de la mêlée et proche des préoccupations de son peuple, en même temps visionnaire à long terme et acteur de son temps", a dit le chef du DFAE.

"Il m'avait parlé de son âge, non pas pour s'en plaindre ou en tirer de l'orgueil, mais pour faire comprendre le respect que les hommes au pouvoir devraient avoir devant le temps qui passe. Pour M. Peres, le temps a passé, mais on ne l'oubliera pas", ajoute-t-il.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS