Toute l'actu en bref

Quelque 350 gens du voyage étrangers stationnent actuellement avec plus de 100 caravanes sur le domaine des Etablissements pénitentiaires de Witzwil, dans le Seeland bernois (photo prétexte).

KEYSTONE/DOMINIC STEINMANN

(sda-ats)

Quelque 350 gens du voyage étrangers ont établi leur camp sur le domaine des Etablissements pénitentiaires de Witzwil, dans le Seeland bernois. La cohabitation avec les riverains ne va pas sans poser des problèmes.

Ce sont actuellement plus d'une centaine de caravanes qui occupent ce terrain, un nombre qui n'a cessé d'augmenter durant ces derniers jours, indique mardi le canton de Berne. Les gens du voyage versent un émolument qui permet au canton de couvrir une partie des coûts des installations sanitaires et du personnel de sécurité.

Les premières caravanes sont arrivées la semaine dernière sur cette aire de repos provisoire mise à disposition par le canton de Berne. Une partie de ces gens du voyage occupait auparavant illégalement l'aire de l'ancien Expo-Parc à Nidau (BE), propriété de la Ville de Bienne.

Malgré l'intervention de la police cantonale bernoise et la présence permanente d'agents de sécurité d'une société privée, le séjour des gens du voyage à Witzwil ne va pas sans susciter des tensions. Les riverains se plaignent notamment du bruit, de la saleté et des dommages à la propriété, ont reconnu les autorités.

Les gens du voyage étrangers ont assuré qu'ils allaient quitter les lieux d'ici à mercredi soir. En attendant, les autorités demandent à la population de faire preuve de tolérance. Le canton de Berne ne dispose d'aucune aire d'accueil pour les gens du voyage étrangers.

sda-ats

 Toute l'actu en bref