Toute l'actu en bref

Savourer le tracé circulaire autour de l'église de Wassen (UR) dans un train Intercity appartiendra au passé dès le 11 décembre et deviendra chose rare à bord de liaisons directes depuis Zurich ou Bâle (archives).

KEYSTONE/URS FLUEELER

(sda-ats)

Un RegioExpress par heure, quelques Interregio, des convois panoramiques, telle sera la desserte de la ligne de faîte du Gothard en 2017. Les CFF lancent une campagne touristique à cet effet. A plus long terme, ils pourraient être concurrencés par la Südostbahn.

"Respirez le souffle pionnier" ou encore "En route pour vivre l'histoire": les voyageurs peuvent découvrir ces slogans cet été dans les gares et les trains. Sous la marque "St. Gotthard" ("St-Gothard"), cette campagne utilise des photomontages illustrant le mythe du Saint-Gothard et l'histoire mouvementée de la région.

Promouvoir l'attrait touristique d'une région est une première pour les CFF, écrit mercredi la compagne ferroviaire nationale. Cette dernière en est chargée par les cantons d'Uri, du Tessin, du Valais et des Grisons dans la cadre du programme de promotion économique San Gottardo 2020.

Plus généreux en saison touristique

Dès la mise en service du tunnel de base du Gothard en décembre prochain, une grande partie des voyageurs opteront pour les liaisons rapides et emprunteront moins souvent la ligne de faîte, prédit la compagnie ferroviaire. Les trains Intercity ne circuleront plus par le haut et les IR, trop grands pour la demande réduite, s'y feront rares.

Avec l'entrée en vigueur du nouvel horaire des CFF, le 11 décembre, seuls des trains RegioExpress y rouleront une fois par heure et ce, entre Erstfeld (UR) et Bellinzone, rappelle la compagnie. Ils seront prolongés toutes les deux heures jusqu'à Lugano (TI) et jusqu'à Milan dans certains cas.

Par rapport aux IR actuels depuis Bâle et Zurich, les RegioExpress nécessiteront donc un changement de train en Suisse centrale. Ils effectueront en outre deux arrêts supplémentaires, à Ambri-Piotta (TI) et à Lavorgo (TI).

Certains IR circuleront tout de même les week-ends d'hiver et d'été 2017 de Zurich et Bâle à Göschenen (UR). De Pâques à la fin octobre 2017, une liaison directe par jour reliera en outre Zurich à Bellinzone sur la ligne de faîte le matin et dans le sens inverse le soir. Elle fera halte à Göschenen (UR) et Airolo (TI).

Trains panoramiques

Le Gotthard Panorama Express incarnera, elle, l'offre touristique supplémentaire des CFF sur sa ligne au tracé spectaculaire. Il circulera entre Flüelen (UR) et Lugano (TI) dès Pâques.

Les touristes pourront combiner leur trajet avec un voyage en bateau entre Lucerne et Flüelen sur le lac des Quatre-Cantons. Des correspondances sont prévues à Bellinzone, vers et depuis Milan, ainsi qu'avec le GlacierExpress.

Concurrence dès 2018

La semaine dernière, la Südostbahn (SOB) a annoncé son ambition de ravir aux CFF l'exploitation de la ligne de faîte dès 2018. La concession détenue par la compagnie nationale échoit fin 2017.

La SOB, qui exploite les lignes Lucerne - St-Gall et Wil - St-Gall - Coire soumet à l'Office fédéral des transports (OFT) une offre prévoyant un train par heure entre Arth-Goldau (SZ) et Lugano (TI) ainsi que des liaisons directes depuis Bâle et Zurich vers le Tessin toutes les deux heures. Elle entend aussi promouvoir la ligne sur le plan touristique.

Dans une interview accordée à la Zentralschweiz am Sonntag et à la Ostschweiz am Sonntag, le directeur de l'OFT a déclaré dimanche dernier que les CFF ne lui semblaient pas avoir pour l'instant le "feu sacré" pour l'ancienne ligne du Gothard. Et d'ajouter que l'attribution de la nouvelle concession pourrait être reportée d'un ou deux ans, si nécessaire, afin d'obtenir une solution consensuelle avec toutes les compagnies ferroviaires.

sda-ats

 Toute l'actu en bref