Toute l'actu en bref

Grâce au changement d'actionnaire, Acrotec a une valeur d'entreprise de 280 millions de francs (photo Acrotec).

KEYSTONE/PHOTOPRESS/OBS/GROUPE ACROTEC

(sda-ats)

Le groupe jurassien Acrotec change de partenaire. Le fonds d'investissement français Quilvest Private Equity a cédé sa participation de référence à des fonds gérés par la société luxembourgeoise Castik Capital.

L'opération valorise l'entreprise à environ 280 millions de francs, ont indiqué lundi Acrotec et Quilvest. Elle est l'aboutissement d'une démarche commune entre la direction d'Acrotec et Quilvest pour trouver un partenaire de long terme, précise le communiqué commun. Acrotec conservera son indépendance, tout en disposant de moyens financiers pour assurer sa croissance.

Chiffres d'affaires doublé

Quilvest Private Equity était entré dans le capital du groupe jurassien en 2012 pour un investissement au capital dépassant les 30 millions de francs. Cette arrivée marquait la sortie du capital des fonds gérés par EPF Partners depuis 2006.

Acrotec est un fournisseur indépendant de composants pour le marché suisse de l'horlogerie, ainsi que l'automobile, l'aérospatiale, le medtech et les télécommunications. La société basée à Develier produit notamment des pare-chocs, des masses oscillantes et des ressorts de barillets.

Depuis 2012, Acrotec a plus que doublé son chiffre d'affaires, selon le communiqué. A l'époque, la société jurassienne annonçait des revenus de 70 millions de francs. Elle emploie près de 600 personnes.

Acquisitions

Le groupe a réalisé ces derniers temps sept acquisitions. Depuis le début de l'année, il a intégré notamment la société française Décolletage Jean Cordier (DJC), Mu-Dec (spécialiste chaux-de-fonnier du micro-décolletage horloger de très haute précision), la société Petitpierre basée à Cortaillod (fournisseur horloger d’automation, d'outillage et de sous-traitance) et la locloise Precipro (active dans la joaillerie et le décolletage de pièces en or).

Quilvest est spécialisé dans la gestion de fortune et du private equity (capital-investissement). A fin 2015, il gérait environ 5 milliards d'euros d'actifs.

sda-ats

 Toute l'actu en bref