Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les chiffres d'affaires du secteur de l'alimentation ont passablement souffert en décembre dernier (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Les chiffres d'affaires réalisés par le commerce de détail en Suisse ont diminué de 4,3% en décembre dernier par rapport au même mois de 2015. Cette évolution confirme le bilan pour le moins mitigé des ventes de Noël dressé par la branche.

Les chiffres d'affaires en termes réels (en tenant compte de l'inflation), corrigés des jours ouvrables et fériés, affichent un recul de 3,5% sur un an, a indiqué jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS). Par rapport à novembre 2016, ils présentent une diminution de 2,4%.

Non corrigés des jours ouvrables et fériés, les chiffres d'affaires réels ressortent en baisse de 0,7%, précise l'OFS dans son communiqué. Ajustés des variations saisonnières, les montants nominaux apparaissent en contraction de 2%.

Gros recul dans l'alimentation

En sortant les stations-service de la statistique, les chiffres d'affaires corrigés des jours ouvrables et fériés ont reculé de 4,6% en décembre dernier sur un an en termes nominaux (-3,7% en termes réels).

Dans le seul secteur de l'alimentation, des boissons et du tabac, les chiffres d'affaires ont baissé de 5% en termes nominaux (-5,7% en données réelles). Dans le domaine non alimentaire, les taux respectifs ressortent à -4,7% et à -2,3%.

Les chiffres publiés par l'OFS reflètent l'évolution des affaires en valeur et non en volume. Ils viennent confirmer la tendance formulée après Noël dernier par des acteurs du commerce de détail contactés par l'ats. La majorité d'entre eux parlait d'affaires tout juste stables, dans un environnement de consommation difficile.

ATS