Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Il apparaît que les pierres tombales ont été renversées soit à la suite d'un abandon de longue date, d'un manque d'entretien ou en raison de facteurs environnementaux", a déclaré un porte-parole de la police. L'enquête avait été ouverte pour savoir s'il s'agissait d'un acte antisémite.

KEYSTONE/AP Izzy Weiss

(sda-ats)

Les pierres tombales renversées dans un cimetière juif à New York n'étaient pas la cible d'un acte de vandalisme a annoncé dimanche la police. En réalité, elles ont subi des dégâts dus à des facteurs environnementaux, conclut une enquête.

"Il apparaît que les pierres tombales ont été renversées soit à la suite d'un abandon de longue date, d'un manque d'entretien ou en raison de facteurs environnementaux", a déclaré un porte-parole de la police. L'enquête avait été ouverte pour savoir s'il s'agissait d'un acte antisémite.

De nombreuses alertes à la bombe ont visé des organisations juives américaines ces dernières semaines et au moins trois cimetières israélites ont été profanés.

L'ONG juive Anti-Defamation League (ADL), une organisation de défense des droits civiques, avait enregistré la semaine dernière 121 menaces contre des institutions juives dans 36 Etats et deux provinces canadiennes depuis le 1er janvier, ce qui avait été qualifié d'"épidémie".

ATS