Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tim Hug s'est classé 14e de l'épreuve du combiné au grand tremplin à Lahti, son meilleur résultat à des Championnats du monde.

Mais c'est l'Allemand Johannes Rydzek qui a écrit l'histoire en devenant le spécialiste le plus titré de l'histoire.

Rydzek a décroché sa troisième médaille d'or à ces joutes après celles au petit tremplin et de l'épreuve par équipes, sa cinquième en tout à des Mondiaux. Il rejoint ainsi au Panthéon du combiné le Norvégien Bjarte Engen Vik et le Français Jason Lamy-Chappuis, eux aussi cinq fois sacrés. Mais l'Allemand passe devant grâce à ses quatre médailles d'argent qui s'ajoutent à sa collection.

Sorti 5e après le saut, Rydzek est remonté progressivement sur l'Autrichien Mario Seidl, qui s'était élancé en tête, avec l'aide du Japonais Akito Watabe et du Français François Braud. Finalement, l'Allemand a battu Watabe (2e) au finish, pour 5'', le bronze revenant à Braud, premier médaillé français de ces joutes.

Tim Hug avait terminé 15e au petit tremplin à Lahti. Pour ses cinquièmes Mondiaux, le Soleurois obtient son meilleur résultat avec sa 14e place, à 1'10'', mais il n'a pas atteint le top 10 envisagé. Il a beaucoup souffert sur les 10 km de fond après avoir beaucoup payé de sa personne pour rejoindre le groupe de chasse (il s'était élancé en 11e position après le saut).

ATS