Début d'année en demi-teinte pour les entreprises, selon le KOF


 Toute l'actu en bref

Depuis plus d’un an, l’indicateur marque plus ou moins le pas dans le secteur du commerce de détail, révélant une situation insatisfaisante (photo symbolique).

KEYSTONE/WALTER BIERI

(sda-ats)

L'indicateur KOF de la situation des affaires dans le secteur privé suisse a fléchi en ce début d'année 2017, pour le troisième mois consécutif. Les entreprises jugent cependant leur situation plus favorable qu'au début de l'année précédente.

L'indicateur du Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) a régressé de 0,7 point sur un mois en janvier, pour atteindre 8,6 points, indique mercredi l'institution dans un communiqué. Les récentes tendances montrent toutefois que la conjoncture suisse se maintient dans un contexte difficile. Il y a un an, la marque était de 3,7.

L'assombrissement de la situation des affaires en janvier résulte notamment de l'industrie de transformation, où l'indice a atteint -10,5 points après -8,9 points lors du dernier mois de 2016. L'évolution dans le commerce de gros a aussi pesé, avec -9,8 points, alors que ce secteur était encore en zone positive (3,4 points) lors du dernier pointage le concernant en octobre.

Dans le commerce de détail, la situation n'a guère évolué par rapport à décembre (-9,7 points) et reste insatisfaisante. Son appréciation demeure à un niveau bas depuis plus d'un an.

En revanche, la situation s'est améliorée dans le bâtiment (+3,2 points à 27,7 points) et les bureaux d'études (+1,2 point, à 47,4), chez les prestataires de services financiers et assuranciels (+2,1 points, à 19,8), dans l'hôtellerie (hausse de 2,3 unités pour remonter à -14,5 points après une marque de -16,8 en octobre) et chez les autres prestataires de services.

Amélioration en Suisse orientale

Au niveau géographique, le Tessin et la Suisse centrale sont les seules régions à enregistrer une baisse claire de l'indicateur de la situation des affaires. Ailleurs, la situation s'est quelque peu éclaircie. En comparaison annuelle, la situation s'est notablement améliorée pour les entreprises de Suisse orientale, note le KOF.

Les résultats des dernières enquêtes conjoncturelles du KOF menées en janvier 2017 regroupent les réponses de plus de 4500 entreprises de l'industrie, du bâtiment et des principaux secteurs de services, soit un taux de réponse d'environ 56%.

ATS

 Toute l'actu en bref