Pékin - Un groupe d'une vingtaine d'Ouïghours ont fui la Chine après les violences ethniques qui ont secoué la province du Xinjiang en juillet. Ils ont demandé l'asile politique au Cambodge, rapporte dimanche une organisation de défense ouïghoure en exil.
Vingt-deux Ouïghours ont demandé l'asile via le Haut Commissariat des Nations unies aux réfugiés à Phnom Penh, a fait savoir l'Association américaine ouïghoure.
Deux de ces personnes disent avoir été témoins de violences policières à l'égard de leur communauté lors des émeutes du 5 juillet dernier. Les affrontements ont opposé Hans et Ouïghours musulmans dans le Xinjiang, province occidentale de la Chine.
L'association rapporte en outre que 31 personnes ont été arrêtées dans le centre ou le sud de la Chine pour avoir tenté de fuir le pays ou aider d'autres personnes à le faire. Cinq autres personnes qui ont tenté d'entrer au Vietnam en octobre sont aussi portées disparues.
Pékin attribue à des éléments séparatistes ouïghours les attaques et émeutes qui se sont produites ces dernières années au Xinjiang.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.