Deux millions de Russes orthodoxes se baignent dans l'eau glacée


 Toute l'actu en bref

Les températures allant jusqu'à -16 degrés n'ont pas arrêté les orthodoxes russes qui se sont baignés dans l'eau glacée durant l'Epiphanie orthodoxe.

KEYSTONE/AP/ILNAR SALAKHIEV

(sda-ats)

Près de 2 millions de Russes se sont baignés dans la nuit de mercredi à jeudi dans des rivières et étangs gelés à l'occasion de l'Epiphanie orthodoxe. L'eau est censée les purifier.

Malgré des températures glaciales, plongeant jusqu'à -16 degrés à Iékatérinbourg, environ 1,8 million de Russes ont sauté dans l'eau glacée, selon le ministère des Situations d'urgence cité par les agences russes.

"Je le fais tous les ans, je le fais depuis l'époque soviétique", raconte le cinéaste Alexeï Winns, frigorifié mais souriant. "Pour moi, c'est une vieille tradition".

Selon la tradition orthodoxe, il faut s'immerger dans l'eau trois fois, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, en souvenir du baptême de Jésus dans le Jourdain. "Si vous n'avez pas le moral, ou si vous êtes malade, vous pouvez juste rincer votre visage avec cette eau ou la boire, et d'un coup, vous vous sentez mieux", confie une fonctionnaire.

140'000 baigneurs à Moscou

A Moscou, plus de 140'000 personnes sont attendues dans les lieux aménagés spécialement pour ce rituel. Il prend place chaque année dans la nuit du 18 au 19 janvier, à partir de minuit, et qui continue dans la journée du 19, a indiqué la mairie de Moscou dans un communiqué.

"Vérifiez que l'échelle est stable, ne plongez pas la tête la première", a-t-elle recommandé. "Ne restez pas plus qu'une minute dans l'eau afin de ne pas risquer une hypothermie."

"Après l'immersion, buvez du thé chaud et c'est encore mieux si c'est une tisane à base de baies, de fruits ou d'herbes", a-t-elle ajouté. L'accès des lieux de baignade aux personnes en état d'ivresse est interdit.

A l'occasion de cette fête, des prêtres orthodoxes ont béni les étangs et les rivières mais aussi les mers et les océans entourant la Russie, comme la mer Noire et la mer Caspienne, a annoncé l'agence de presse Interfax.

ATS

 Toute l'actu en bref